Retour sur les 3.700 points

Après un début de séance mitigé, le marché parisien a renoué avec la hausse dans l'après-midi, soutenu par l'ouverture positive des places américaines. Les ventes de logements anciens en recul de 5,2% en janvier aux Etats-Unis à 6,04 millions d'unités sont passées inaperçues après le discours d'Alan Greenspan. Pour le président de la Fed "l'économie américaine semble être entrée dans une phase de transition entre une croissance modérée et une expansion plus vigoureuse". Alan Greenspan estime la politique "accommodante" de la Fed en termes de taux d'intérêt, mais il n'a pas répété la formule selon laquelle la Réserve fédérale pouvait être "patiente" avant de durcir sa politique monétaire. Après son discours, l'euro a poursuivi son repli face au billet vert et il termine ce soir à 1,2504 pour 1 euro, contre 1,2682 à New-York hier soir. A la clôture, le CAC 40 gagne 0,52% à 3.702 points, dans un volume d'affaires relativement étoffé de 4,86 milliards d'euros échangés sur le SRD, dont 3,97 milliards sur les valeurs de l'indice. A Londres, le Footsie prend 0,24% à 4.507 points et, à Francfort, le Dax grignote 0,1% à 3.995 points. Vivendi Universal progresse de 4,05% à 23,14 euros alors que le président de Vodafone a déclaré publiquement hier que SFR avait vocation à rejoindre le groupe britannique tôt ou tard. Thomson gagne 1,12% à 15,34 euros après une étude d'Aurel Leven jugeant la valeur opéable.Pernod-Ricard prend 1,88% à 97,7 euros. Le britannique Allied-Domecq a démenti avoir été approché par le groupe français en vue d'une éventuelle offre de reprise. Allied Domecq juge néanmoins inévitable une poursuite de la consolidation du secteur des spiritueux.France Télécom cède 1,17% à 21,87 euros. Le groupe a "catégoriquement" démenti les informations de l'hebdomadaire allemand Focus selon lesquelles il aurait engagé des discussions avec le néerlandais KPN en vue d'une éventuelle fusion.Les autres valeurs technologiques se reprennent avec le rebond du Nasdaq. Alcatel gagne 4,18% à 12,97 euros, STMicroelectronics 0,97% à 20,74 et Cap Gemini 2,15% à 36,57 euros, à la veille de la présentation de ses comptes annuels.Après avoir gagné jusqu'à 1%, Bouygues termine inchangé à 29,25 euros. Le géant du BTP a vu son bénéfice net 2003 reculer à 450 millions d'euros, contre 666 millions un an plus tôt. Hors plus-value de cession de Bouygues Offshore, le résultat s'établit à 450 millions d'euros, contre 319 millions en 2002. Le bénéfice d'exploitation progresse de 17% à 1,23 milliard d'euros tandis que le chiffre d'affaires recule à 21,82 milliards d'euros contre 22,24 milliards. Le dividende net proposé est de 50 centimes d'euros, en hausse de 38,8%. La filiale Bouygues Télécom a dégagé un bénéfice net de 146 millions d'euros, contre 75 millions en 2002.Plus forte hausse du SRD, Alstom bondit de 6,6% à 2,26 euros. La société de chemins de fer espagnole Renfe a annoncé l'attribution de plusieurs contrats pour un montant total de 1,4 milliard d'euros, dont 930 millions à un consortium regroupant le français et l'espagnol CAF.EADS prend 1,34% à 17,44 euros. Airbus a annoncé que la compagnie indienne Air Deccan se portait acquéreur de sept A320. Par ailleurs, l'américain Spirit Airlines envisage d'acquérir au moins 60 avions. Pour ce faire, elle discute d'une commande potentielle avec Airbus et le brésilien Embraer, a déclaré son président à l'agence Reuters.Altadis abandonne 3,60% à 24,90 euros. Le fabricant de cigarettes a annoncé une hausse de 3,3%, à 449,3 millions d'euros, de son bénéfice net 2003. L'excédent brut d'exploitation progresse de 11% à 1,07 milliard d'euros et le résultat d'exploitation s'apprécie de 12,9% à 915,3 millions. Le chiffre d'affaires progresse à 3,38 milliards d'euros, contre 3,18 milliards. Altadis propose un dividende net de 0,80 euro, en hausse de 14,2%. Le groupe indique que l'activité devrait permettre cette année de prolonger une croissance significative de l'excédent brut d'exploitation. Un acompte sur dividende de 0,35 euro sera versé le 23 mars prochain.Eurazeo recule de 4,01% à 61,05 euros et Rue Impériale de 5,55 % à 172. Les deux groupes ont annoncé qu'un projet de fusion sera présenté à leurs conseils respectifs le 5 mars. La fusion est prévue sur la base de 3 actions Eurazeo pour une Rue Impériale. Cette parité s'entend après attribution aux actionnaires d'Eurazeo d'une action gratuite pour 15 détenues.Enfin, GrandVision est stable à 25,50 euros, prix offert par le fonds d'investissement néerlandais Hal Holding dans le cadre de son OPA. L'opération, qui commence ce mercredi, s'achèvera le 30 mars. Johan Deschamps Copyright Invest

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.