L'OPA de Sanofi sur Aventis anime une séance bien terne

Une journée dans le rouge. L'annonce de l'OPA de Sanofi-Synthélabo sur Aventis n'a pas joué le rôle de soutien que l'on pouvait attendre. Mais elle a au moins animé les débats. Le CAC 40 termine en baisse de 0,48% à 3.675,72 points, dans un volume d'affaires de 3,9 milliards d'euros. A New York, le Dow Jones grappille 0,19% à 10.588 points et le Nasdaq recule de 0,24% à 2.118 points. A Londres, le Footsie cède 0,34% à 4.445 points et, à Francfort, le Dax baisse de 0,56% à 4.128 points. Sur le marché des changes, le dollar se reprend à 1,2757 pour 1 euro, contre 1,2590 vendredi soir à New-York.Les investisseurs se montrent prudents en ce début de semaine riche en indicateurs américains et en résultats d'entreprises. Les ventes de logements anciens ont progressé de 6,9% en décembre aux Etats-Unis, au rythme annualisé de 6,47 millions, selon les chiffres publiés par l'Association nationale des agents immobiliers (NAR). En Europe, les commandes à l'industrie ont diminué de 0,3% dans la zone euro en novembre, après une hausse de 1% en octobre. Sur un an, elles progressent de 2%.Suspendus de cotation une grande partie de la journée, Sanofi-Synthélabo et Aventis terminent logiquement à contre-sens. Sanofi perd 5,63% à 54,50 euros, plus forte baisse du CAC 40. A l'opposé, Aventis monte de 2,95% à 59,25 euros. Le conseil d'administration d'Aventis a rejeté l'offre d'achat hostile de 47,8 milliards d'euros en cash et en actions lancée par son concurrent. Dans son offre principale, Sanofi propose 5 de ses actions à émettre, contre six Aventis et 69 euros en numéraire, un prix jugé peu généreux par les professionnels. Les deux principaux actionnaires de Sanofi reculent, Total cédant 0,41% à 144,50 euros et L'Oréal abandonnant 1,95% à 65,25 euros. Les deux groupes ont approuvé l'offre sur Aventis, L'Oréal précisant qu'il "a l'intention de ne plus consolider sa participation dans Sanofi-Synthélabo par mise en équivalence, dès la réalisation de cette opération" mais par intégration de sa quote-part de dividendes. Ce qui devrait amputer les résultats du géant de la cosmétique. Actuellement, l'intégration de Sanofi-Synthélabo représente un quart du bénéfice de L'Oréal.Rhodia perd 0,58% à 3,40 euros. Le groupe de chimie a confirmé qu'il pourrait supprimer 1.074 emplois dans le monde dans le cadre de la restructuration destinée à réaliser environ 165 millions d'euros d'économies en 2006. Par ailleurs, Igor Landau, le président d'Aventis, a réaffirmé dans Le Monde daté de samedi que son groupe cèdera les 15,3% qu'il détient dans le groupe chimique avant la fin 2004.EADS perd 2,91% à 18,70 euros. Le ministère de la défense britannique a présélectionné le groupe d'aéronautique pour le contrat des avions ravitailleurs en vol, rejetant la proposition de Boeing. Mais la décision définitive ne devrait pas être prise avant plusieurs mois. Ce marché porte sur 13 milliards de livres. Par ailleurs, CSFB a dégradé le secteur européen de l'aéronautique et de la défense de "surpondérer" à "neutre".Carrefour baisse de 3,19% à 41 euros. La direction du distributeur a démenti la rumeur d'un profit warning. Hypothèse alimentée ce matin par les recommandations de SG Securities et Deutsche Bank.Lafarge gagne 1,26% à 68,25 euros. Le cimentier publiera mercredi son chiffre d'affaires annuel.Vivendi Universal avance de 0,80% à 21,37 euros, soutenu par la rumeur d'une OPA de Vodafone sur l'américain AT&T Wireless.Enfin, Alstom progresse de 1,18% à 1,71 euro. Le groupe a annoncé avoir obtenu deux contrats d'un montant total de 90 millions d'euros pour la livraison de 6 turbines à vapeur en Chine.Olivier Pinaud Copyright Invest

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.