De retour au dessus des 3.700 points

Journée chaotique à la Bourse de Paris. Le marché parisien a ouvert en baisse, quasiment au plus bas de la journée, avant d'amorcer un rebond stoppé à 10h48 par un problème technique. Il aura fallu attendre près de trois heures avant que la cotation de l'indice CAC 40 ne reprenne. Bien orienté dans l'après-midi, la Bourse de Paris limite toutefois son avance depuis la publication à 16 heures des statistiques américaines. Les dépenses de construction ont augmenté de 1,5% au mois de mars en rythme annualisé alors que les analystes anticipaient une progression de l'ordre de 0,5%. L'indice ISM manufacturier, attendu en hausse, est ressorti finalement en baisse symbolique à 62,4 points. L'euro amplifie son recul face au billet vert depuis la publication de ces statistiques. Il faut désormais 1,1969 dollar pour un euro contre 1,1984 vendredi soir à New York. A la clôture, l'indice CAC 40 gagne 0,85%, à 3.705 points. Sur les autres places financières, le Dax prend 0,51%, le marché anglais étant pour sa part fermé. La Bourse de Paris, à l'instar des autres places européennes, fait preuve d'un extrême attentisme, avant les grands rendez-vous économiques de la semaine, en particulier celui fixé par la Réserve fédérale américaine. Ce sera ce mardi. Enfin, vendredi, les chiffres du chômage pour la même période seront naturellement observés de près. Du côté des entreprises, à noter plusieurs publications d'envergure en France au cours des prochaines séances. Parmi les plus importantes assemblées de la semaine, Accor, Vinci, Schneider Electric, Seb, Vivendi Universal et Thomson. Et pour les chiffres d'affaires du premier trimestre attendus, Bouygues, Pernod Ricard, Publicis, Vivendi Universal, Axa, BNP Paribas et Total.Du côté des sociétés, ce sont les TMT qui sont les plus affectées par la morosité ambiante. Ingenico est notamment en fort repli. L'action plonge de 5,46%, à 11,26 euros, après une chute de plus de 10% en ouverture. Les investisseurs ont été surpris du départ surprise de Jean-Marie Decarpentries, président du groupe de monétique, à la suite, semble-t-il, de désaccords avec le conseil d'administration sur la mise en place d'un plan d'actionnariat salarié. Aux autres TMT, Ubi Soft est notamment en baisse de 0,5% à 22 euros, Equant plie de 1,29% à 6,12 euros. Dans le rouge en milieu de matinée, Alcatel monte en revanche de 2,9% à 12,79 euros.M6 plie de 0,16% à 24,25 euros. L'activité des trois premiers mois de la chaîne de télévision est ressortie en deçà des attentes, en hausse de 1,9% seulement, à 293 millions d'euros. Si les revenus publicitaires ont bondi de 10,1%, à 147,1 millions, les produits de diversification ont au contraire reculé de 5,2%, là où les analystes attendaient entre 5% et 7% de croissance. L'action parvient à gagner 0,25% à 24,35 euros.Imerys figure au contraire parmi les plus belles performances du jour, avec un gain de 1,32% à 192,30 euros. Le groupe de matériaux a enregistré une hausse de 15,3% de son résultat net 2003, à 45,8 millions d'euros. Le chiffre d'affaires est, dans le même temps, resté quasiment stable (+0,5%), à 687,3 millions. Par ailleurs, Imerys a signé un contrat avec le producteur de papier M-real pour fournir du carbonate de calcium. Le projet représente un investissement d'environ 35 millions d'euros.Dans le dossier Alstom, le ministre de l'Economie et des Finances Nicolas Sarkozy et le commissaire européen à la concurrence Mario Monti se sont rencontrés. Les deux parties se sont accordées pour trouver une solution pour l'équipementier. Un nouvel entretien se déroulera la semaine prochaine entre les deux hommes, une équipe de Bercy revenant à Bruxelles mardi en vue de négocier une solution. Le titre gagne 3,16%, à 1,63 euro.Vinci progresse de 2,22%, à 83 euros. C'est la plus forte hausse du CAC 40. Le groupe de construction a remporté un contrat de 280 millions d'euros en Hongrie, pour la construction d'une autoroute.Standard & Poor's a relevé de "négative" à "stable" la perspective de la note d'EADS. En revanche, l'agence de notation abaisse les notes de Saint-Gobain, tout en maintenant les perspectives stables. EADS prend 2,51%, à 21,6 euros, Saint-Gobain monte de 1,21%, à 42,63 euros.Air Liquide a signé un contrat avec AMD en Allemagne en vue de fournir des gaz ultra purs, de l'énergie et des services à la nouvelle usine de Dresde du fabricant de semi-conducteurs. L'action prend 1,03% à 147,6 euros.Les discussions se poursuivraient entre Veolia Environnement et le groupe espagnol Acciona en vue de lui céder sa participation dans FCC. Veolia prend 0,09% à 22,21 euros.On attend ce soir après la clôture les résultats annuels 2003-2004 de Soitec. L'action abandonne 0,89% à 4,46 euros. Johan Deschamps Copyright Invest

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.