Le CAC 40 retrouve du tonus avec l'emploi américain

Les marchés financiers ont salué l'annonce de bons chiffres de l'emploi aux Etats-Unis pour le mois de mars. Ils ne s'emballent pas pour autant. Après avoir touché un pic à 3.751,93 points, peu de temps après la publication de la statistique, le CAC 40 est revenu à 3.739,91 points, terminant sur une hausse de 1,91%. Il faut dire que les questions de sécurité reviennent sur le devant de la scène. Une bombe a été découverte en Espagne, près de Tolède, sur la voie ferrée Madrid-Séville. De plus, NBC a reçu une lettre de menaces d'Al Qaida. A New York, le Dow Jones avance de 0,81% à 10.457 points et le Nasdaq de 1,33% à 2.041 points. A Londres, le Footsie monte de 1,25% à 4.465 points. A Francfort, le Dax prend 2,11% à 4.007 points. Principale victime de la statistique américaine, l'euro retombe à 1,2150 dollar, sur ses plus bas niveaux de l'année.L'économie américaine a donc créé 308.000 emplois dans le secteur privé le mois dernier, chiffre inédit depuis avril 2000. Les économistes tablaient sur 103.000 embauches. Le solde est ainsi positif pour le huitième mois consécutif. Le chiffre de février a par ailleurs été révisé en hausse à 46.000, contre 21.000 annoncés, et celui de janvier passe de 97.000 à 159.000.Du côté des valeurs, logiquement, ce sont les titres des groupes les plus présents aux Etats-Unis, et les plus sensibles à l'évolution du dollar, qui profitent le plus du chiffre de l'emploi. Cap Gemini gagne 3,54% à 32,19 euros, EADS prend 3,41% à 18,50 euros, Thomson 3,10% à 15,94 euros.Sur le SRD, Havas bondit de 3,93% à 4,50 euros. Gemplus monte de 4,30% à 1,94 euro.Renault s'adjuge 2,54% à 58,45 euros, soutenu par la hausse de 30,3% des ventes de Nissan en mars aux Etats-Unis, au niveau record de 90.494 véhicules. Le groupe français a pour sa part vu ses ventes brutes progresser de 3,5% en France le mois dernier. Peugeot monte de 3,52% à 42,90 euros et sa filiale Faurecia prend 1,56% à 58,65 euros. L'équipementier automobile a annoncé la suppression de 273 emplois sur 807 dans son usine de Méru dans l'Oise, jugée non rentable. Le groupe précise que ce site affiche une perte opérationnelle cumulée de 43 millions d'euros sur trois ans.Aventis gagne 1,43% à 63,90 euros. La Food and Drug Administration (FDA) a donné son feu vert à la commercialisation aux Etats-Unis de l'antibiotique Ketek fabriqué par le groupe franco-allemand. Cette autorisation constitue un succès pour Aventis dans le cadre de sa défense contre l'OPA hostile de Sanofi-Synthélabo qui avance de 1,68% à 54,40 euros. Aventis réunit cet après-midi son conseil de surveillance qui "devrait en toute logique inviter Novartis à être son chevalier blanc", écrit le Figaro économie en citant une source proche du dossier.Bull s'adjuge 11,90% à 0,94 euro après une suspension de deux jours. En raison du décès de son PDG Pierre Bonelli, le conseil d'administration du groupe informatique a confié au directeur général délégué Gervais Pellissier les fonctions de président par intérim. Didier Pineau-Valencienne prendra la fonction de président du conseil d'administration après l'assemblée générale du mois de mai. Bull a dégagé un bénéfice net de 4,1 millions d'euros en 2003, contre une perte de 132,8 millions en 2002.Danone monte de 1,12% à 135,90 euros. Le groupe français et l'argentin Arcor ont signé un accord en vue du rapprochement de leurs activités biscuits en Amérique du Sud. Le groupe français détiendra 49% de la nouvelle entité et Arcor 51%.Enfin, c'est officiel, l'offre publique d'échange d'Air France sur KLM débutera lundi. L'annonce a été fait après la clôture. Air France monte de 2,05% à 14,91 euros.Olivier Pinaud Copyright Invest

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.