Consolidation sous les 3.600 points

 |  | 509 mots
Après avoir renoué avec les 3.600 points en début d'après-midi, le marché parisien est reparti à la baisse après la publication de statistiques américaines jugées décevantes. Les commandes à l'industrie américaine se sont contractées de 1,4% en novembre, soit leur repli le plus marqué depuis avril dernier. Contre toute attente, l'indice des services de l'Institute for Supply Management (ISM) s'est replié à 58,6 le mois dernier aux Etats-Unis, après avoir reculé de 64,7 à 60,1 en novembre. Les économistes interrogés par Reuters tablaient sur une hausse à 61,3. Enfin, le sous-indice mesurant l'emploi recule en revanche à 54 contre 54,9.A la clôture, le CAC 40 cède 0,35% à 3.595 points dans un volume d'échanges toujours limité de 3,24 milliards d'euros traités sur le SRD, dont 2,8 milliards sur les valeurs de l'indice. A Londres, le Footsie perd 0,28% à 4.500 points et, à Francfort, le Dax baisse de 0,02% à 4.035 points. Sur le marché des changes, le dollar reste faible à 1,2755 pour 1 euro après avoir testé la barre de 1,28 dollar en milieu d'après-midi. La glissade du dollar pèse sur EADS qui abandonne 3,46% à 17,85 euros, accusant ainsi la plus forte baisse du CAC 40. Le titre pâtit en outre des craintes d'une résurgence de l'épidémie de Sras en Asie. La faiblesse du billet vert affecte également L'Oréal (-0,98% à 65,35 euros) et Lafarge (-1,69% à 69,65 euros). Total baisse de 1,27% à 147,80 euros. Golman Sachs a dégradé le titre de "surperformance" à "en ligne", indique-t-on sur le marché.Les constructeurs automobiles reculent après une série d'annonces mitigées en provenance du salon de Détroit. Renault perd 0,82% à 54,75 euros. Louis Schweitzer, le PDG du groupe, estime que les ventes d'automobiles sur le marché européen devraient progresser d'environ 1% cette année. Peugeot lâche 0,9% à 40,58 euros. Le groupe a indiqué qu'il allait investir 600 millions d'euros afin de doubler la capacité de son principal site de production en Chine à l'horizon du second semestre 2006. Cette opération devrait permettre à la coentreprise créée avec Dongfeng Motor de produire 300.000 véhicules par an.Plus forte hausse du CAC 40, Alcatel progresse de 4,31% à 10,9 euros. Serge Tchuruk, le PDG de l'équipementier télécom, confirme à La Tribune que son groupe devrait renouer avec un bénéfice avant survaleurs cette année. Il estime en outre qu'Alcatel est bien placé pour jouer un rôle central dans une éventuelle concentration du secteur en Europe.Scor avance de 8,2% à 1,32 euro. Le réassureur a annoncé que son augmentation de capital de 751 millions d'euros avait été légèrement sursouscrite. ABN Amro a relevé son opinion sur le titre de "vendre" à "accumuler".Le secteur de la publicité a le vente en poupe, dopé par les prévisions du britannique Aegis, le numéro un européen de l'achat d'espaces, qui a relevé de 4,3 à 4,7% son estimation de croissance des dépenses publicitaires globales cette année. Publicis avance de 2,34% à 26,32 euros et Havas de 0,85% à 4,76 euros.Rhodia recule de 9,14% à 3,18 euros. Moody's a déclassé de B1 à B2 la note implicite du crédit du groupe de chimie de spécialité, et maintenu à négative la perspective sur sa dette. Johan DeschampsCopyright Invest

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :