Le CAC 40 résiste bien, l'euro décroche

 |  | 810 mots
Lecture 4 min.
La nouvelle nette amélioration du marché de l'emploi aux Etats-Unis a renforcé les anticipations d'un prochain relèvement des taux d'intérêt de la Réserve fédérale, peut-être dès le mois de juin. Mais visiblement, les boursiers semblent s'être fait à l'idée. Après avoir accusé le coup, les indices se sont repris. Le CAC 40 termine en baisse symbolique de 0,05% à 3.653,18 points. A New York, le Dow Jones recule de 0,15% à 10.225 points mais le Nasdaq monte de 0,67% à 1.950 points. A Londres, le Footsie recule de 0,39% à 4.498 points. A Francfort, le Dax perd 0,35% à 3.895 points. Sur le marché des changes, l'euro prend un coup sur la tête, et tombe à 1,1890 dollar.En avril, l'économie américaine a donc créé 288.000 emplois. Un chiffre supérieur aux attentes (173.000). Le taux de chômage ressort à 5,6%. De plus, les chiffres de mars et de février sont relevés, à respectivement 337.000 et 83.000, contre 308.000 et 46.000. Enfin, le salaire horaire moyen a augmenté de 0,3%, après une hausse de 0,1% en mars, ce qui entretient les tensions inflationnistes. Bref, en théorie, tout ceci milite pour une hausse des taux de la Fed, l'économie américaine n'ayant visiblement plus besoin de béquilles pour avancer. Reste à savoir quand, l'autorité monétaire n'ayant encore donné aucune indication précise. Par ailleurs, les stocks des grossistes américains ont augmenté de 0,6% en mars. Parallèlement, leurs ventes ont progressé de 2,7%. Il s'agit de la plus forte hausse depuis août 1994.La forte baisse de l'euro profite à plusieurs valeurs. Sodexho Alliance monte de 2,81% à 21,99 euros. Sanofi-Synthélabo prend 2,39% à 53,65 euros. EADS grimpe de 2,55% à 20,90 euros. A l'occasion de l'inauguration à Toulouse du site d'assemblage de l'A380, le futur avion gros porteur d'Airbus, Philippe Camus, le président d'EADS, a réaffirmé que l'A380 aura "un impact significatif sur les résultats" dès son lancement en 2006. Airbus devrait signer une nouvelle commande d'A380 cette année, vraisemblablement avec une compagnie asiatique. Par ailleurs, la direction du groupe d'aéronautique a confirmé son regain d'optimisme concernant l'évolution du marché, "meilleur que ce que nous avions pensé au début de l'année", selon John Leahy, le directeur commercial d'Airbus.Total monte de 0,83% à 158 euros après la publication de ses résultats trimestriels. Ils sont en baisse de 7%, à 1,98 milliard d'euros.Après avoir chuté de 16% en deux jours, Infogrames rebondit de 5,34%, à 2,76 euros. Les ventes annuelles de l'éditeur de jeux vidéo se sont établies à 700,8 millions d'euros et à 776,6 millions hors effets de change, en baisse de 11,5%. Pour 2004-2005, le groupe anticipe une progression modérée du chiffre d'affaires et compte privilégier la rentabilité. Par ailleurs, dans un entretien à lire sur investir.fr, Bruno Bonnell, le patron de la société, a démenti toutes les rumeurs de péril qui circulaient depuis deux séances sur le marché.Lors de l'assemblée générale des actionnaires, Jean-René Fourtou, président de Vivendi Universal, a confirmé être opposé au démantèlement du groupe de médias et de télécoms. "SFR Cegetel n'est pas à vendre", a-t-il martelé pour mettre fin aux rumeurs d'une cession des 56% détenus dans l'opérateur. En hausse ce matin, le titre finit en baisse de 0,82% à 20,46 euros.Toujours au rayon des TMT, Dassault Systèmes gagne 0,77% à 34,24 euros. L'éditeur de logiciels a indiqué dans une interview à l'hebdomadaire Investir que le chiffre d'affaires devrait progresser de 15% à 20% en moyenne par an au cours de cinq prochains exercices. Alcatel monte de 0,40% à 12,45 euros. L'équipementier a racheté les activités télécoms sous-marins de l'italien Pirelli, qui prendra une participation de 5% au capital de cette filiale. Alten accélère de 5,89% à 13,13 euros. Le chiffre d'affaires trimestriel est un peu meilleur que prévu. Les ventes de la société de conseil en hautes technologies ont progressé de 13,5%, à 81,7 millions d'euros, dont 3 points de croissance interne. Elle indique qu'une "légère amélioration de l'activité se confirme en Europe" et "reste confiante pour son développement en 2004".Dans le dossier Alstom, La Tribune indique que les négociations se poursuivent entre le groupe et ses établissements bancaires, au sujet de ses cautions bancaires, qui pourraient atteindre 10 milliards d'euros. Le titre grimpe de 10,16% à 1,41 euro.Rhodia monte de 0,83% à 1,21 euro. Le chimiste a relevé le rendement de ses obligations. Le montant de l'opération est maintenu à 700 millions d'euros.Enfin, Air Liquide progresse de 0,07% à 145,20 euros. Standard & Poor's a abaissé les notes de la dette de long et de court termes du groupe. La perspective de la notation reste négative, mais le groupe est retiré de la liste de surveillance, où il avait été placé le 20 janvier 2004. Par ailleurs, le numéro un mondial des gaz industriels a précisé en fin de matinée que l'acquisition de certaines activités de l'allemand Messer aura un impact positif d'au moins 80 millions d'euros en troisième année pleine.Olivier Pinaud Copyright Invest

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :