Enel liquide sa participation dans les télécoms pour 1,9 milliard d'euros

 |   |  341  mots
Le groupe énergétique italien a conclu un accord avec l'homme d'affaires égyptien Naguib Sawiris pour lui céder sa part de 26,1% dans Weather Investments. Cette société contrôle notamment les opérateurs de télécoms Wind en Italie et Orascom en Afrique du Nord. Enel va empocher au passage la somme de 1,962 milliard d'euros.

Tard dans la nuit, le groupe italien d'électricité Enel a annoncé la conclusion d'un accord pour la cession de ses 26,1% dans le capital de la holding Weather Investments à l'actionnaire de contrôle de cette société, l'homme d'affaires égyptien Naguib Sawiris. Les deux parties se sont entendues sur un montant de 1,962 milliard d'euros.
La vente devrait être signée dans les prochains jours et effective avant la fin de l'année. Enel précise qu'il recevra le paiement de sa part en deux versements.

La société Weather Investments contrôle en particulier deux opérateurs en téléphonie mobile. Elle détient la totalité du capital de Wind en Italie, mais possède aussi une participation de 50% dans Orascom Telecom qui opère en Afrique du Nord. "Ce désengagement total du secteur des télécommunications achève notre recentrage stratégique sur notre coeur de métier, l'électricité et le gaz, et va nous permettre de concentrer nos ressources sur le développement de nos activités à l'étranger", explique dans un communiqué Fulvio Conti, l'administrateur délégué du groupe italien.

Le groupe italien, qui cette année, s'est déclaré intéressé par le français Suez - avant que le gouvernement français n'intervienne sur le dossier et tente de marier Suez à Gaz de France - précise dans son communiqué détenir une cagnotte de 12 milliards d'euros. Un magot issu de la cession de l'ensemble de ses participations non stratégiques.

Dans un communiqué distinct, Naguib Sawiris déclare qu'Enel a été "un grand partenaire pour cette première incursion sur le marché européen" et assure avoir l'intention d'augmenter ses investissements dans la péninsule transalpine. Enel avait vendu l'an dernier 62,75% de son opérateur Wind à Weather Investments pour près de 3 milliards d'euros en numéraire. L'accord initial incluait une option, exercée au début de cette année, pour la vente du solde de Wind à Weather en échange de titres de la holding et de 328 millions d'euros.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :