De quelques résultats de ventes en décembre

 |   |  974  mots
On trouve de tout en salle des ventes, et ce à n'importe quel prix: voici une rapide sélection de quelques objets de plus ou moins de valeur ...

- 1.950.000 euros : une statue en bronze patiné "Babouin sacré Hamadryas" de Rembrandt Bugatti, sur une estimation de 500.000, record mondial pour ce sculpteur animalier, frère du constructeur automobile (Sotheby's, New York)

- 1.100.000 euros (1.401.935 avec les frais) : un bronze d'après l'Antique "Le Nil et le Tibre", vers 1700 (Piasa, Paris)

- 650.000 euros (805.480 avec les frais) : une composition à la détrempe "L'aouche", oeuvre orientaliste de Jacques Majorelle (Gros et Delettrez, Paris)

- 515.000 euros (605.342 avec les frais) : une statue ex-voto en albâtre gypseux, art sumérien, IIIème millénaire avant J.C., (Boisgirard, Paris)

- 475.000 euros (599.268 avec les frais) un masque Yup'ik en bois et fibres, Alaska, région d'Anvik, préempté par le Musée du Quai Branly ( Calmels-Cohen, Paris)

- 445.000 euros ( 561.448 avec les frais) : une feuille d'études de têtes de Jean Antoine Watteau, record mondial pour un dessins de l'artiste (Piasa, Paris)

- 314.400 euros : une statuette chryséléphantine Art déco "Civa" de Demeter Chiparus, record mondial pour l'artiste, achat effectué par un particulier russe (Sotheby's, Paris)

- 180.000 euros (252.200 avec les frais) : une bague en platine et or jaune ornée d'un diamant jonquille rectangulaire encadré de deux diamants, poids de la pierre principale : 12,39 carats (Millon, Paris)

- 168.000 euros (171.750 avec les frais) : une toile en hauteur (65x100) "New York subway" de 1958 signée Bernard Buffet (New York)

- 144.000 euros : un guéridon rond "Colonnettes" en palissandre et ivoire estampillé Jacques-Emile Ruhlmann, Art déco (Sotheby's, Paris)

- 132.000 euros (158.338 avec les frais) : une paire de fauteuils d'André Groult, époque Art Déco (T.Maigret, Paris)

- 120.000 euros (147.248 avec les frais) : un "Portrait de Greta Garbo", 1937, huile sur toile de Francis Picabia, réalisée d'après une photo (Calmels-Cohen, Paris)

- 85.000 euros (10.710 avec les frais) : un buste en terre cuite représentant le peintre David en Hermes par François Rude (Fontainebleau)

- 85.000 euros (103.807 avec les frais) : une huile "Dynamique des couleurs" de 1916 d'Alexandra Exter, pour une estimation de 30.000 euros, la plus haute enchère obtenue par cette artiste de l'avant-garde russe (Camard, Paris)

- 83.000 euros (117.949 avec les frais) : une suite de quatre tapisseries des "Enfants vendangeurs", Bruxelles fin XVIIème (Beaussant-Lefevre, Paris)

- 66.500 euros (83.600 euros) : une clef de chambellan au chiffre de Napoléon Ier (Fontainebleau)

- 62.000 euros : un archet de violon de Dominique Peccatte signé Paris, monture en argent de 58,5 g (Vichy)

- 43.800 euros (55.200 avec les frais) : un masque portrait Baoulé, Cote d'Ivoire, acquis par un galeriste parisien (Christie's, Paris)

- 26.500 euros (33.297 avec les frais) : un gouache sur papier "Airplane" de 1975 signée Alexander Calder (Artcurial, Paris)

- 25.000 euros : un cartel d'applique au cadran Cuisin, époque Louis XV (Lyon)

- 12.500 euros (15.600 avec les frais) : un masque "coureur" Dan, Cote d'Ivoire (Chritie's, Paris)

- 9.200 euros : une croix processionnelle en cuivre doré repoussé et gravé, Italie, seconde moitié du XVème (Lyon)

- 8.200 euros : une petite (10x13) aquarelle "Boulogne" d'Albert Marquet (Lyon)

- 7.900 euros : un salon Retour d'Egypte composé d'un canapé, d'une bergère et de six fauteuils (Montargis)

- 7.500 euros : un dessin à l'encre de Chine rehaussé à l'aquarelle "Scène de bar à Djibouti" par Hugo Pratt (Couteau-Bégarie, Paris) - 7.300 euros (9.204 avec les frais) : un machmètre, compteur permettant de mesurer la vitesse du Concorde en provenance de la collection d'un ancien pilote du supersonique. (Piasa,Paris)

- 7.000 euros : une commode arbalète à décor mouluré à trois tiroirs, pieds galbé, travail régional XVIIIème (Toulouse)

- 6.700 euros : un vase canope anépigraphe égyptien de la période saïte en albâtre (Millon,Paris)

- 6.400 euros : un bureau en placage de bois de violette, style Louis XV (Laval)

- 5.200 euros (6.600 avec les frais) : une paire de pendants d'oreilles, monture en platine à décor de lignes de diamants alternés et de barrettes en émail, vers 1930 (Sens)

- 5.100 euros : une Citroën Rosalie 10cv de 1933, couleur crème et bordeaux) (Montgerval)

- 4.500 : une table à jeu trictrac en acajou et placage Louis XVI (Nantes)

- 3.800 euros : une paire d'aiguières par Elliant représentent une "Marchande de pommes" (Brest)

- 3.400 euros : un sabre d'officier de la garde impériale Premier Empire à lame gravée d'ancres de marine (Aix en Provence)

- 3.200 euros : un curieux éventail diffuseur de parfum d'après un brevet de 1868 (Deburaux, Paris)

- 3.050 euros : une commode Louis XVI en palissandre à trois tiroirs, travail portuaire vers 1820 (Bordeaux)

- 3.000 euros (3.700 avec les frais) : un pastel et gouache "Con Cierta Agilidas" de 1962 signé Antonio Segui (Artcurial, Paris)

- 3.000 euros : une paire de défenses d'éléphants, 38 kg (Angoulême)

- 2.500 euros : un grand plat en faïence de Quimper décore d'une scène intérieure bretonne, marqué PB, XIXème (Morlaix)

- 2.200 euros : une banquette en acajou et placage recouverte de soie, époque Empire (Rennes)

- 2.000 euros : une salle à manger en chêne mouluré composé de deux buffets dessertes, d'une table ovale et de six chaises (Besançon)

- 1.850 euros : une broche en argent des années 1950 (Menton)

- 1.600 euros : un lustre à huit lumières de style Art déco en métal peint et chromé et boules de verre (Tarbes)

- 1.550 euros : 16 pièces Souverain Edouard VII (Bourges)

- 1.300 euros : Trois coiffes normandes (centre de la Manche) fin XIXème (Coutances)

- 1.100 euros : un fusil de marine à silex, modèle 1777 modifié an IV, manufacture de Saint Etienne (Le Coudray)

- 1.000 euros (1.233 avec les frais) : une courte lettre manuscrite d'Auguste Rodin à Claude Monet, du 10 mai 1902 (Artcurial, Paris)

- 950 euros : une armoire en noyer mouluré, travail régional du XIXème (Senlis)

- 900 euros : un téléviseur 441 lignes Grammont, année 1947 (Chartres)

- 550 euros : un escalier en spirale à double évolution en métal (Bordeaux)

- 250 euros : une lettre autographe de Prosper Mérimée (Compiègne)

- 130 euros : une lampe TSF microtriode à pointe culot (Chartres)

Quand ce n'est pas précisé, il faut ajouter aux prix d'adjudication les frais de 21% en moyenne, dégressifs pour les lots très élevés.)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :