Wall Street en hausse

 |  | 1053 mots
Lecture 5 min.
Les marchés d'actions américains confirment le rebond de la veille et clôturent la séance en hausse après la publication du produit intérieur brut pour le troisième trimestre, qui a été revu à la hausse, et une actualité plutôt encourageante en provenance des entreprises du secteur de la distribution.

Les valeurs américaines clôturent la séance en hausse. Les opérateurs se sont concentrés sur les différentes statistiques économiques publiées aujourd'hui avec, en particulier, la révision à la hausse des chiffres de la croissance pour le troisième trimestre. Du côté de l'actualité des entreprises, le secteur de la distribution est à l'honneur avec les résultats trimestriels de Chico's FAS, Aeropostale et Tiffany & Co, qui s'adjuge plus de 6% après avoir dévoilé des chiffres supérieurs aux attentes. Dans le secteur des semi-conducteurs, Microchip Technology confirme ses objectifs pour le troisième trimestre. Dans le secteur pharmaceutique, Pfizer annonce une réduction de 20% de ses forces commerciales aux Etats-Unis.

Sur le front de l'économie, le Département du Commerce a indiqué que le produit intérieur brut a progressé de 2.2% en rythme annuel au troisième trimestre contre 1.6% annoncé en première estimation et 1.8% attendu en moyenne par les économistes. Peu après l'ouverture du marché, le même Département a fait savoir que les ventes de logements neufs ont reculé de 3.2% au mois d'octobre à 1.04 million d'unités en rythme annuel contre une baisse moins prononcée à 1.04 million d'unités en annualisé pressentie par les intervenants. Enfin, en début d'après-midi, la Réserve Fédérale a publié son Livre Beige et précise que l'activité économique s'est améliorée de façon modérée au cours du mois d'octobre. La banque centrale indique que le marché de l'emploi est tendu avec des pressions sur les salaires dans certains secteurs. Enfin, la Fed estime que l'activité immobilière devrait poursuivre son ralentissement.

Le Dow Jones clôture en hausse de 0.74% à 12 226.73 points. Le Nasdaq Composite progresse de 0.81% à 2 432.23 points. L'indice élargi S&P 500, de son côté, s'adjuge 0.92% à 1 399.48 points.

Du côté des valeurs, on retiendra Chico's FAS, qui clôture sur un gain de 4.20% à 24.09 dollars. La chaîne de magasins de vêtements a publié ses résultats pour le troisième trimestre. Le chiffre d'affaires est en hausse de 12.5% à 404 millions de dollars, tandis que les ventes à périmètre comparable sur la période reculent de 1.2%. Les bénéfices sont en baisse à 42 millions de dollars contre 53 millions de dollars l'année dernière à la même époque. Ramené à une action, le bénéfice ressort à 24 cents, soit un penny de mieux que les prévisions des analystes.

Toujours dans le secteur de la distribution, Tiffany & Co s'adjuge 6.37% à 38.22 dollars. Le joaillier a vu, au troisième trimestre, ses bénéfices progresser à 29.1 millions de dollars contre 23.8 millions de dollars enregistrés un an plus tôt. Le bénéfice par action ressort à 21 cents contre 16 cents anticipés par le marché. Le chiffre d'affaires sur le trimestre écoulé est en hausse à 547.8 millions de dollars contre 500.1 millions de dollars il y a un an. Tiffany & Co en profite pour relever ses prévisions pour l'ensemble de l'exercice et indique qu'il table désormais sur une hausse de ses revenus de 10% pour un bénéfice par action de 1.79 à 1.84 dollar

La chaîne de magasins de vêtements Aeropostale a vu, au troisième trimestre, ses bénéfices progresser de 25% à 32.6 millions de dollars. Le bénéfice par action est en ligne avec les projections des investisseurs à 61 cents. Le chiffre d'affaires est en hausse de 19% à 386 millions de dollars avec une progression des ventes à périmètre comparable de 5.6%. Pour le trimestre en cours, Aeropostale indique qu'il table sur un bénéfice par action compris entre 89 et 91 cents. Le titre finit la séance sur une hausse de 6.80% à 31.10 dollars.

Dans le secteur pharmaceutique, Pfizer annonce qu'il va réduire de 20% les effectifs de ses équipes commerciales aux Etats-Unis. Ces 2 750 suppressions de postes entrent dans le cadre du plan de restructuration annoncé le mois dernier. Le titre du laboratoire pharmaceutique progresse en clôture de 0.07% à 27.07 dollars.

Dans le secteur des semi-conducteurs, Microchip Technology abandonne 1.02% à 33.91 dollars. Le fabricant de matériels de contrôle a fait le point sur son activité, hier soir après la clôture, et confirme ses objectifs pour le troisième trimestre, à savoir un chiffre d'affaires de 255 millions de dollars et un bénéfice par action de 33 cents.
Dans le secteur de l'édition, New York Times progresse de 6.68% à 24.75 dollars. Selon le New York Post, l'ancien CEO d'American International Group, Maurice Greenberg, s'intéresserait de près au groupe de presse et aurait acheté de nombreuses actions.

Enfin, Disney recule de 0.03% à 32.88 dollars. Le géant des médias a fait savoir que son conseil d'administration a décidé de relever son dividende annuel de 14.8% à 31 cents.

Sur le marché des changes, le dollar se reprend après la révision à la hausse des chiffres de la croissance pour le troisième trimestre. La devise européenne clôture la séance en baisse et repasse sous la barre des 1.32 à 1.3147 contre 1.3202 la veille, après avoir testé un plus haut depuis mars 2005 à 1.3218 plus tôt dans la journée. La devise japonaise, de son côté, s'inscrit en légère baisse à 106.40 yens pour un dollar contre 106.08 mardi.

Sur les marchés obligataires, les taux d'intérêts se tendent légèrement. Le 2 ans finit la séance à 4.68% contre 4.66% la veille. Le 5 ans clôture à 4.51% contre 4.49% mardi. Le 10 ans, de son côté, se détend de 2 point de base à 4.52% après être passé sous les 4.50% à 4.48%, au plus bas depuis le 10 février dernier.

Le pétrole clôture la séance en hausse après la publication de statistiques et alors que les opérateurs tablent de plus en plus sur l'annonce d'une réduction des quotas de production des pays membres de l'OPEP lors de la réunion du cartel au mois de décembre. Le Département de l'Energie a annoncé une baisse des réserves de pétrole brut de 0.3 million de barils, en ligne avec les projections du marché. Les stocks d'essence, de leurs côté, se contractent de 0.6 million de barils contre une hausse de 0.5 million de barils attendue par les intervenants. Le cours du baril WTI sur le New York Mercantile Exchange sur l'échéance janvier clôture la séance en hausse, au-dessus de la barre des 62 dollars le baril, à 62.37 dollars contre 60.99 dollars la veille.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :