La Compagnie des Alpes renoue avec la croissance des résultats

 |   |  264  mots
Le plus gros exploitant européen de remontées mécaniques également diversifié dans les parcs de loisirs (Parc Astérix, la Mer de Sable, Planète Sauvage ou encore le Musée Grévin) annonce des résultats annuels en sensible progression. Le bénéfice net augmente de près de 34% à 41,1 millions d'euros.

La Compagnie des Alpes, le plus gros exploitant européen de remontées mécaniques également diversifié dans les parcs de loisirs (Parc Astérix, la Mer de Sable, Planète Sauvage ou encore le Musée Grévin...) annonce ce matin des résultats annuels (comptes clos fin septembre) en forte hausse. Il est vrai que le groupe a réalisé de nombreuses opérations de croissance externe (cinq parcs de loisirs dont quatre exploités sous la marque Walibi, des domaines skiables dont celui de Serre Chevalier...) qui ont soutenues sa croissance. La Compagnie des Alpes, dont la Caisse des Dépôts est actionnaire à hauteur de 42%, renoue ainsi avec la croissance de ses bénéfices puisqu'en 2004/2005 ses profits avaient fléchi (27 millions d'euros contre 29 millions en 2003/2004).

En 2005/2006 le résultat net a ainsi augmenté de 33,8% à 41,1 millions d'euros. De son côté, le résultat opérationnel a crû de 31,6% à 80 millions fraisant ressortir une marge de 17,5% contre 16,2% un an plus tôt. Par activité, les domaines skiables ont contribué à hauteur de 55,8 millions d'euros au résultat opérationnel et les parcs de loisirs à hauteur de 32,6 millions d'euros. Enfin, le chiffre d'affaires consolidé s'inscrit à 455,6 millions en hausse de 21,8% (+0,8% en données comparables).

Pour l'exercice en cours, le retard de l'enneigement ne semble pas trop perturber l'activité. Le groupe indique dans un communiqué que le taux d'occupation des lits locatifs est voisin de celui constaté à la même date en 2005. La Compagnie des Alpes précise par ailleurs qu'elle veut renforcer ses participations dans les stations de Chamonix et de SFB en Suisse.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :