Vaste plan d'investissements de E.ON et Enel

 |   |  240  mots
L'allemand E.ON va dépenser 25,3 milliards d'euros entre 2007 et 2009 afin d'augmenter ses capacités de production d'électricité. Pour sa part, l'italien Enel, entend investir plus de quatre milliards d'euros en cinq ans dans les énergies renouvelables et les technologies permettant de réduire les émissions de dioxyde de carbone.

Les groupes d'énergie allemand et italien E.ON et Enel annoncent d'importants programmes d'investissements. E.ON va dépenser 25,3 milliards d'euros au cours des trois prochaines années afin d'augmenter ses capacités de production d'électricité. Près de 89% de cette enveloppe sera investi en Europe. Le reste sera consacré à l'acquisition d'une participation dans le gisement gazier russe de Ioucho Rouskoïe. Il s'agit principalement de dépenses d'infrastructures. L'achat éventuel du groupe espagnol Endesa pour lequel E.ON offre 37,1 milliards d'euros n'est pas pris en compte dans ces prévisions.

Pour sa part, Enel, le premier électricien italien entend investir plus de quatre milliards d'euros en cinq ans dans les énergies renouvelables et les technologies permettant de réduire les émissions de dioxyde de carbone. "C'est un plan agressif mais il est très solide", assure Fulvio Conti, le PDG d'Enel, le groupe qui rêve de s'offrir Suez en cas d'échec du projet de mariage de ce dernier avec Gaz de France. Parmi ses objectifs de recherche, le groupe italien travaille à produire une énergie "sans émissions" souligne son patron.

Selon une récente étude de la société de conseil Capgemini, pour couvrir les besoins en énergie en Europe, il sera nécessaire d'investir 700 milliards d'euros d'ici 2030 - hors infrastructures - dans les moyens de production d'électricité. En prenant en compte les infrastructures, l'Union européenne évalue ces besoins en investissements à 1000 milliards d'euros d'ici 2030.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :