Monaco sous le signe de la méduse

 |  | 282 mots
Lecture 1 min.
La Biennale de danse de Monaco tire à sa fin. Une réussite avec un ensemble de spectacle qui interroge et joue avec le monde numérique.

L'affiche de la 4ème Biennale du Monaco Dance Forum décline à la fois le beau, la lumière, l'électricité, l'étrangeté. Deux méduses et leurs multiples tentacules semblent engagées dans une danse d'un monde d'avant ou d'après le monde. Déjà, pour cette édition, Dominique Passet, directrice générale de la manifestation, a réussi à investir de nouveaux territoires dans la Principauté. Du Grimaldi Forum des débuts en 2000, des spectacles sont affichés du côté de la digue du port ou encore du Sporting d'Hiver et des toits de l'Opéra de Monte Carlo. Jusque là, on reste dans le connu et l'un peu moins.
C'est du côté de la programmation où la danse de cette Biennale se met de plein pied dans ce qu'elle titillait depuis sa naissance, les nouvelles technologies. Ce sont notamment des parcours au milieu d'installations numériques, des "nouveaux paysages chorégraphiques", que le public est convié à apprécier.
Bien sûr il n'y a pas que cela. Ce 15 décembre, le Ballet national de Marseille, dirigé par Frédéric Flamand, présente "La Cité Radieuse". Mais, là aussi, les jeux entre danseurs et images, les renversements de perspective et autres contrastes mouvants entre couleurs ou lumières se servent et interrogent les technologies. Même type de réflexion dans "Double Vision" conçu par Carolyn Carlson & Electronic SHADOW (à voir samedi).
Il y a encore pas mal de choses passionnantes à voir d'ici à la fin de ce week-end 16 décembre dans ce Monaco Dance Forum qui a commencé le 7 décembre. Et c'est une réussite.

4ème Monaco Dance Forum jusqu'au 16 décembre. Renseignements : (+377) 97 70 65 20
www.grimaldiforum.mc

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :