Gardasil : Sanofi-Pasteur table sur 500 millions à 1 milliard d'euros de ventes par an

 |   |  314  mots
Sanofi-Aventis lance au premier trimestre 2007 son vaccin contre le cancer du col de l'utérus. A terme, le Gardasil devrait rapporter de 500 millions à un milliard d'euros de chiffre d'affaires par an à Sanofi Pasteur MSD, le laboratoire qui le commercialise.

Sanofi-Aventis prévoit que le Gardasil, premier vaccin contre le col de l'utérus qu'il co-développe avec Merck, pourrait réaliser d'ici trois à cinq ans des ventes annuelles situées entre 500 et un milliard d'euros dans l'Europe des Quinze. Approuvé par les autorités de santé de 49 pays, dont la France, le Gardasil a fait l'objet de 120 demandes d'autorisation de mise sur le marché. Il devrait être lancé au premier trimestre 2007 en Suisse, en Italie et en Grèce avant un lancement au deuxième trimestre en Espagne.

Commercialisé en France depuis fin novembre au prix public conseillé de 145,94 euros la dose, il s'administre par voie intramusculaire, en trois doses. Le vaccin n'est pas remboursé en France mais la décision des autorités françaises de le rembourser ou non devrait intervenir "au premier trimestre 2007", selon Didier Hoch, le président de Sanofi Pasteur MSD, qui se dit "confiant".

Plus particulièrement destiné aux adolescentes et pré-adolescentes, Gardasil protège contre des infections causées par des papillomavirus. Ces virus transmis lors de rapports sexuels peuvent provoquer des cancers du col de l'utérus et des lésions précancéreuses de l'appareil génital féminin. Chaque année en France, près de 3.400 cancers du col de l'utérus sont diagnostiqués et plus de 1.000 femmes en meurent. 50.000 femmes ont été vaccinées par mois en Europe depuis le lancement du vaccin à l'automne, affirme encore Didier Hoch.

Les vaccins sont actuellement un des axes de recherche prioritaire des grands groupes pharmaceutiques. "Le marché des vaccins va croître de 15 à 20% par an dans les prochaines années, donc beaucoup plus vite que l'industrie pharmaceutique" globale, estime le patron de Sanofi Pasteur MSD. Le laboratoire GlaxoSmithKline (GSK) a également mis au point un vaccin contre les papillomavirus de types 16 et 18, le Cervarix, qui devrait être disponible en France au premier semestre 2007.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :