Rinker rejette l'offre de rachat de Cemex de 12 milliards de dollars

 |  | 143 mots
Lecture 1 min.
Le groupe australien vient de recommander à ses actionnaires de rejetter l'offre de rachat de 12 milliards de dollars du mexicain qu'il juge trop faible.

Le groupe australien de matériaux de construction Rinker recommande à ses actionnaires de rejetter l'offre de rachat de 12 milliards de dollars faite sur lui par le troisième cimentier mondial, Cemex , la jugeant trop faible.

Le groupe mexicain, présent dans 50 pays, avait formulé le 27 octobre une offre de rachat de 13 dollars américains par action (ou 16,64 dollars australiens par action), ce qui en aurait fait l'acquisition la plus importante jamais réalisée par une société mexicaine.

Des analystes estiment que Cemex, ou peut-être certains de ses concurrents, comme le français Lafarge et l'allemand Holcim, devraient revoir à la hausse cette offre pour qu'elle puisse se concrétiser. Selon les estimations des anlaystes, Rinker serait prêt à se faire racheter entre 19 et 21 dollars australiens par action. Le titre se traite actuellement à la Bourse de Sydney aux environs de 18,26 dollars australiens.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :