Légère baisse à Wall Street

 |   |  1177  mots
Les marchés d'actions, au terme d'une séance relèvement calme, clôturent en légère baisse malgré la hausse des marchés européens et le rebond des places asiatiques. FedEx s'inscrit en baisse après avoir publié des résultats trimestriels décevants, tandis que CarMax bondit de plus de 8% après avoir dévoilé de bons chiffres.

Les indices américains clôturent en légère baisse au terme d'une séance relativement calme et sans grand relief. En l'absence de publications économiques, les opérateurs se sont concentrés sur l'actualité des entreprises avec, entre autre, FedEx, qui abandonne prés de 2% après avoir publié des résultats trimestriels inférieurs aux attentes. Dans le secteur des télécoms, Palm est en hausse après s'être plié au même exercice. Le secteur de la distribution est assez entouré alors que Christopher & Banks, Family Dollar Stores ou encore Darden Restaurants ont dévoilé leurs comptes trimestriels. Enfin, dans le secteur automobile, le spécialiste de la vente de voitures d'occasion, CarMax, est en hausse de plus de 8% après avoir annoncé des bénéfices supérieurs aux projections et avoir relevé ses prévisions pour l'ensemble de l'exercice.

Le Dow Jones clôture en baisse de 0.06% à 12 463.87 points. Le Nasdaq Composite abandonne 0.08% à 2 427.61 points. L'indice élargi S&P 500, de son côté, recule de 0.14% à 1 423.53 points.

Du côté des valeurs, on retiendra Palm, qui clôture en baisse de 0.88% à 13.58 dollars. Le fabricant d'assistants personnels a publié, hier soir après la clôture, ses résultats pour le deuxième trimestre. Le chiffre d'affaires est en baisse à 392.9 millions de dollars contre 444.6 millions de dollars l'année dernière à la même époque. Les bénéfices reculent à 12.8 millions de dollars contre 260.9 millions de dollars enregistrés un an plus tôt. Hors éléments exceptionnels, le bénéfice ramené à une action ressort à 17 cents contre 15 cents attendus en moyenne par les opérateurs. En ce qui concerne le trimestre en cours, le fabricant déçoit le marché en annonçant tabler sur des revenus de 400 à 410 millions pour un bénéfice par action en base pro froma de 11 à 13 cents contre, respectivement, 416.6 millions de dollars et 16 cents pressentis par les investisseurs.

FedEx abandonne 1.89% à 111.85 dollars. La société de messagerie a publié ses comptes pour le deuxième trimestre. Les revenus sont en hausse de 10% à 8.93 milliards de dollars. Les bénéfices progressent de même à 511 millions de dollars, ou 1.64 dollar par action, contre 471 millions de dollars, ou 1.53 dollar par titre, un an plus tôt et 1.76 dollar attendu en moyenne par les analystes. FedEx indique qu'il table, pour l'ensemble de l'exercice 2007, sur un bénéfice par action de 6.35 à 6.65 dollars contre 6.82 dollars attendus en moyenne par le marché.

Dans le secteur de la distribution, Christopher & Banks s'inscrit en hausse de 8.80% à 19.53 dollars. La chaîne de magasins de vêtements pour femmes a vu, au troisième trimestre, ses bénéfices progresser à 9.23 millions de dollars contre 8.73 millions de dollars enregistrés un an plus tôt. Le bénéfice ramené à une action ressort à 24 cents, en ligne avec les projections des analystes. Le chiffre d'affaires est en hausse à 139.3 millions de dollars contre 130.5 millions de dollars il y a un an mais en-dessous des attentes des investisseurs, qui tablaient en moyenne sur 142 millions de dollars de revenus. Les ventes à périmètre comparable sur la période reculent de 1%. Pour le trimestre en cours, le distributeur indique qu'il anticipe un bénéfice par action de l'ordre de 13 à 14 cents, en-dessous des 18 cents par titre pressentis par le marché.

Toujours dans le secteur de la distribution, Family Dollar Stores est en hausse de 1.77% à 29.40 dollars. Le distributeur spécialisé dans le hard discount a enregistré, au premier trimestre, une hausse de ses bénéfices à 54.4 millions de dollars contre 51.4 millions de dollars il y a un an. Le bénéfice par action ressort en ligne avec les attentes à 36 cents. Le chiffre d'affaires pour le trimestre clos à la fin novembre est en hausse de 5.9% à 1.6 milliard de dollars avec une hausse des ventes à périmètre comparable de 0.9%. Pour le trimestre en cours, Family Dollar Stores indique qu'il table sur une hausse de ses revenus de 12 à 14% avec une progression de la fréquentation de 1 à 3%. Le bénéfice par action devrait ressortir entre 58 et 64 cents. Le distributeur précise, néanmoins, qu'il ne sera pas en mesure de publier ses comptes à temps en raison d'un audit comptable sur ses pratiques d'attribution de stock-options.

Dans le secteur de la restauration, Darden Restaurants est en baisse de 1.43% à 40.01 dollars. Le groupe, qui opère plusieurs chaînes de restaurants comme les enseignes Red Lobster ou Olive Garden, a publié ses résultats pour le deuxième trimestre. Le chiffre d'affaires est en hausse à 1.39 milliard de dollars contre 1.33 milliard de dollars l'année dernière. Les profits progressent à 61.7 millions de dollars contre 55.1 millions de dollars enregistrés un an plus tôt. Ramené à une action, le résultat s'établit à 41 cents, soit 1 penny de mieux que les prévisions des analystes. Le groupe en profite pour maintenir ses objectifs pour l'ensemble de l'exercice, à savoir une croissance de ses revenus de l'ordre de 5 à 6% pour une progression des bénéfices de 10 à 12%.

Le spécialiste de la vente de voitures d'occasion, CarMax, a vu, au troisième trimestre, ses bénéfices progresser à 45.4 millions de dollars contre 22.9 millions de dollars enregistrés un an plus tôt. Le bénéfice par action ressort à 42 cents, nettement au-dessus des 25 cents pressentis par les intervenants. Les ventes sont en hausse à 1.77 milliard de dollars contre 1.42 milliard de dollars l'année dernière. CarMax en profite pour relever ses prévisions pour l'essentiel de l'exercice et table désormais sur un bénéfice par action de 1.75 à 1.85 dollar contre 1.55 à 1.65 dollar précédemment. Le titre termine la séance sur une progression de 8.51% à 52.77 dollars.

Sur le marché des changes, le dollar clôture en hausse. La devise européenne clôture la séance en baisse malgré les commentaires du président de la Banque Centrale Européenne. Jean-Claude Trichet, qui s'exprimait devant le Parlement Européen, a indiqué qu'il tablait, en 2007, sur une accélération de l'inflation dans les pays de la zone euro. L'euro clôture la séance en repli sous la barre des 1.32 à 1.3170 contre 1.3193 la veille. La devise japonaise, de son côté, est relativement stable face au billet vert à 118.35 yens pour un dollar contre 118.13 mardi. La devise nippone a, cependant, testé un nouveau plus bas historique face à la devise européenne à 156.40.

Sur les marchés obligataires, les taux d'intérêts sont stables. Le 2 ans finit la séance à 4.72% contre 4.71% la veille. Le 5 ans clôture à 4.56% contre 4.55% mardi. Le 10 ans, de son côté, se tend de 1 point de base à 4.59%.

Le pétrole clôture la séance en baisse après la publication de statistiques. Le Département de l'Energie a annoncé une baisse des réserves de pétrole brut de 6.3 millions de barils contre une contraction de 2 millions de barils attendue par les opérateurs. Les stocks d'essence, pour leur part, sont en hausse de 1 million de barils. Le cours du baril WTI sur le New York Mercantile Exchange sur l'échéance février clôture la séance en hausse, au-dessus de la barre des 63 dollars, à 63.72 dollars contre 63.46 dollars la veille.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :