Arcelor Mittal s'attend à une hausse de son EBITDA en 2007

 |   |  227  mots
Le groupe vient d'obtenir une ligne de crédit de 17 milliards d'euros pour refinancer sa dette. Par ailleurs, il annonce la cession de son usine de produits long carbone sitée en Thuringe pour une valeur de 591 millions d'euros. Et ce afin de se mettre en conformité avec les exigences de Bruxelles.

Le numéro un mondial de l'acier Arcelor Mittal s'attend, après l'examen de son budget pour 2007, à un résultat brut d'exploitation (EBITDA) supérieur à ce qu'il devrait être en 2006 "grâce à un marché sidérurgique ferme" a-t-il annoncé mercredi dans un communiqué. Mais il ne donne pas de précisions chiffrées.

Lors de la présentation de ses résultats du troisième trimestre début novembre Arcelor Mittal avait dit s'attendre pour 2006 à un EBITDA compris entre 12 et 12,5 milliards d'euros.

Arcelor Mittal annonce aussi ce matin la signature d'une ligne de crédit de 17 milliards d'euros pour refinancer sa dette et la vente au groupe Alfonso Gallardo de son usine en Thuringe pour une valeur d'entreprise de 591 millions d'euros.

Le premier sidérurgiste mondial précise que sa ligne de crédit avec un syndicat de 26 banques comprend deux tranches, un prêt à taux fixe pour 12 milliards d'euros, remboursable sur cinq ans, et un crédit renouvelable. L'intérêt initial équivaut au Libor plus 0,375%.

La cession du site de produits long carbone d'Unterwellenborn situé en Thuringe, d'une capacité annuelle d'environ un million de tonnes, a été exigée par la Commission européenne pour des raisons de concurrence dans le domaine des poutrelles lourdes. Le groupe a engagé pour les mêmes raisons la vente d'un site en Italie et d'un autre en Pologne.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :