Les Etats-Unis, pays le plus en pointe dans les nouvelles technologies

Le nouveau classement établi par le Forum de Davos met en évidence la suprématie des Etats-Unis et des pays nordiques en matière de mise en oeuvre des technologies de l'information et de leur impact sur leur compétitivité. La France recule à la 22ème place.

Les Etats-Unis de nouveau en tête, les pays nordiques dans le peloton de tête, des pays asiatiques en forte progression... et la France qui stagne loin derrière: le nouveau classement des pays en fonction de leur ouverture aux technologies de l'information, réalisé par le Forum de Davos, confirme l'étroite corrélation entre la pénétration de ces technologies et le dynamisme économique des pays concernés.

Selon ce classement, qui vise à apprécier "l'impact des technologies de l'information et de la communication (TIC) sur le développement et la compétitivité des différents pays" en fonction de nombreux critères, les Etats-Unis sont donc repassés en tête en 2005, en tant qu'économie la plus tournée vers ces nouvelles technologies. Le pays fait un bond de quatre places par rapport au cinquième rang qu'il occupait en 2004 et il détrône Singapour, qui retombe du coup à la deuxième place du classement.

Viennent ensuite un tir groupé de pays nordiques européens. Le Danemark, l'Islande et la Finlande occupent en effet les 3ème, 4ème et 5ème places, suivis d'assez près par la Suède en 8ème position.

Selon le Forum de Davos, qui établit ce classement en collaboration avec l'Insead, la suprématie américaine s'explique par des "performances pour le moins impressionnantes dans le domaine des infrastructures matérielles liées aux technologies de l'information et de la communication, un marché largement porteur et un recours généralisé dans les milieux d'affaires et gouvernementaux aux technologies les plus sophistiquées". Sans oublier "l'excellence de l'enseignement supérieur (des Etats-Unis) et l'étendue du champ de coopération entre instituts de recherche et monde des affaires".

En ce qui concerne les pays nordiques, les auteurs de l'étude affirment qu'ils sont "passés maîtres dans l'art d'exploiter les technologies les plus récentes, ce qui leur a permis d'accroître la rentabilité de leurs économies et, partant, de rehausser leur niveau de vie". Leur position prééminente dans le classement tient notamment à la "conjonction de facteurs particulièrement porteurs: une gestion saine des finances publiques permettant au gouvernement d'investir dans l'éducation et les technologies de l'information, un cadre législatif favorable au développement du secteur privé et des institutions publiques hautement transparentes et ouvertes qui nourrissent la confiance des milieux d'affaires".

La palmarès des dix pays les plus en pointe dans les technologies de l'information confirme en tout cas le quasi-monopole détenu par les pays industrialisés traditionnels, accompagnés par deux petits pays asiatiques en pointe dans ce domaine: les autres pays figurant en tête de classement sont en effet le Canada (6ème), Taiwan (7ème), la Suisse (9ème) et le Royaume-Uni (10ème).

A l'inverse, la France ne brille pas dans le classement. Notre pays perd deux places pour s'établir à la 22ème, un rang tout juste honorable.

Autre enseignement important de cette étude: les grands pays d'Asie dont la croissance accélérée défraye la chronique ne sont pas particulièrement bien placés. L'Inde conserve inchangée sa 40ème place, tandis que la Chine recule fortement: elle perd neuf places pour tomber à la 50ème, creusant ainsi l'écart avec sa rivale du sous-continent indien. L'Inde et la Chine, autrement dit, ont encore un très grand retard à rattraper en matière de nouvelles technologies, si elles veulent confirmer leur nouveau statut de grandes puissances économiques.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.