La Banque de France attend une croissance de 0,6% au quatrième trimestre

 |   |  208  mots
Après la mauvaise surprise du troisième trimestre et son zéro pointé sur le front de la croissance, la Banque de France prévoit 0,6% pour le quatrième et dernier trimestre. Elle table sur 2% de hausse annuelle du PIB, moins que ce qu'espère le gouvernement.

La croissance zéro du troisième trimestre, annoncée vendredi par l'Insee et qui a surpris tout le monde, ne serait qu'un accident de parcours. Car selon la Banque de France, la croissance du produit intérieur brut français (PIB) sera de 0,6% au quatrième trimestre 2006, et de 2% sur l'ensemble de l'année, soit en dessous des estimations du gouvernement qui espère jusqu'à 2,5% de croissance annuelle pour l'Hexagone.

Le mois dernier, la Banque de France tablait encore sur une progression de 0,5% au troisième trimestre et d'au moins 2,2% sur l'ensemble de l'année. Elle non plus n'avait pas vu venir le trou d'air de la rentrée.

La Banque souligne dans son enquête de mercredi que l'activité dans l'industrie en octobre "a globalement progressé malgré un net repli dans le secteur de l'automobile". Elle a également été "soutenue" dans les secteurs marchands, avec une progression modérée des effectifs. L'activité commerciale s'est en revanche stabilisée en octobre dans le commerce de détail.

La Banque de France indique par ailleurs que son indicateur du climat des affaires, publié conjointement, s'est établi à 106 points en octobre, en nette hausse par rapport à son niveau de septembre (102 points). L'indice 100 correspond à la moyenne de longue période.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :