Jospin se retire de la course à la présidentielle

 |   |  336  mots
L'ancien Premier ministre a confirmé ce matin sur RTL qu'il ne serait pas candidat à l'investiture du Parti socialiste. S'il n'a pas encore choisi son candidat, il a toutefois indiqué qu'il ne soutiendrait pas Ségolène Royal.

Fin du suspense. Alors que Lionel Jospin était de plus en plus présent dans les médias depuis quelques mois, laissant supposer un retour sur la scène politique, il a annoncé ce matin sur RTL qu'il renonçait à se présenter aux présidentielles de 2007.

L'ancien Premier ministre a ainsi confirmé qu'il ne serait pas candidat à la candidature socialiste, après avoir annoncé sa décision hier soir à ses fidèles. "Faute de pouvoir rassembler, je ne veux pas diviser", a-t-il expliqué à l'antenne d'RTL, à deux jours de l'annonce officielle des candidatures à l'investiture. Lionel Jospin, qui avait posé comme condition à sa candidature le fait de pouvoir rassembler, estime avoir fait le choix le plus "sage", après avoir toutefois "beaucoup hésité".

Par ailleurs, alors que Ségolène Royal, Jack Lang, Laurent Fabius, ou encore Dominique Strauss-Kahn sont candidats à l'investiture, Lionel Jospin a d'ores et déjà exclu de soutenir Ségolène Royal. Il n'a toutefois pas encore fait son choix quant au candidat qu'il décidera de soutenir. "J'ai besoin d'entendre ceux qui seront les acteurs de la campagne interne. C'est en fonction de ce qu'ils diront, de ce qu'ils défendront, que je me déterminerai le moment venu", a commenté l'ancien Premier ministre."Ce sera peut être seulement un choix personnel", a-t-il ajouté.

Lionel Jospin a ainsi mis un terme à trois mois d'interrogations quant à un éventuel retour sur les devants de la scène politique. A 69 ans, il ne souhaite toutefois pas se retirer totalement de la vie politique, même s'il n'envisage pas de redevenir ministre.

De son côté, le député européen Gilles Savary, l'un des porte-parole de Ségolène Royal, a salué la décision de Lionel Jospin. Sa décision "peut être utile collectivement si elle s'accomplit sans amertume, ni acrimonie, et si elle prend la mesure de ce qui a changé dans le pays", a souligné Gilles Savary dans un communiqué. Il a également invité Lionel Jospin à soutenir Ségolène Royal.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :