Les Français retrouvent le moral

 |   |  255  mots
Amélioration conjoncturelle, baisse du chômage et perspective de changement après les présidentielles renforcent l'optimisme des français pour les mois à venir. L'indicateur mesurant leur moral a atteint -22 en septembre, son plus haut niveau depuis fin 2004. Mais si les ménages sont plus confiants dans l'avenir, leur perception de la situation actuelle se dégrade.

Il semble que les élections présidentielles à venir emplissent les français d'optimisme. La perspective d'un changement les rassure. L'indicateur de l'Insee mesurant leur moral est remonté en septembre à -22 contre -25 points en juillet en données corrigées des variations saisonnières, soit son plus haut niveau depuis la fin 2004.

Mais l'Institut national de la statistique et des Etudes économiques précise que l'évolution la plus notable concerne l'opinion des ménages sur l'évolution future du niveau de vie en France, qui s'améliore sensiblement (-29 contre -36 en juillet). "A cet égard, on peut se demander si la campagne des élections présidentielles qui s'amorce ne joue pas un rôle positif sur le moral des ménages. Il est en effet frappant que le solde relatif au niveau de vie attendu en France fasse un bond de 7 points en 1 mois", indique Nicolas Bouzou, économiste chez Asterès.

Car le solde relatif à la situation personnelle passée perd 1 point et que celui relatif au niveau actuel de la situation financière personnelle en perd 3. Pour le quatrième mois consécutif, les ménages sont plus nombreux à penser qu'il est opportun d'épargner dans la situation économique actuelle et sont plus optimistes sur leur capacité à le faire. Il faut dire que si la remontée du taux de chômage à 9% de la population active en août n'a rien d'inquiétante (première hausse depuis janvier 2005), elle rappelle combien la situation française sur le front de l'emploi reste fragile.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :