L'enthousiasme des industriels allemands ne se dément pas

 |   |  264  mots
Après le pic d'avril à 105,9 points, l'indice Ifo du climat des affaires a seulement corrigé à 105,6 points au mois de mai. L'optimisme des chefs entreprises sur les affaires courantes reste solide malgré une parité défavorable et la flambée du pétrole.

Après le record en quinze ans de l'indice Ifo du climat des affaires en avril, les économistes s'attendaient à une correction pour ce mois-ci. Et pourtant, l'indice a seulement décliné à 105,6 points contre 105,9 points le mois précédent. Les économistes du consensus recueilli par l'agence Bloomberg s'attendaient à une chute de l'indice à 105 points.

Ce recul est attribuable aux attentes sur six mois, en baisse à 104 points, contre 105,5 points un mois plus tôt. De fait, le renchérissement de l'euro face au dollar, qui défavorise les exportations, et la flambée du pétrole et des matières premières pèsent sur les prévisions des chefs d'entreprises. "Il est important de noter que l'Allemagne profite plus que les autre pays européens des pétrodollars", souligne Sylvain Broyer, économiste chez Ixis. En revanche, du côté des affaires courantes, la composante a progressé à 107,3 points contre 106,4 points un mois plus tôt.

"Cette bonne nouvelle vient s'ajouter à une croissance du premier trimestre meilleure que nos prévisions, en raison du dynamisme inattendu de la consommation domestique; l'activité devrait donc accélérer durant les prochains trimestres", indique Luigi Speranza, économiste chez BNP Paribas. De son côté, Sylvain Broyer considère que ce chiffre le conforte dans l'idée d'une croissance de 5% de la production industrielle cette année, et d'une croissance du produit intérieur brut de 2%.

Après cette nouvelle très positive pour la zone euro, la monnaie unique a encore gagné du terrain face au billet vert, et cotait 1,2854 dollars dans la matinée contre 1,2826 la veille au soir.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :