La croissance britannique se maintient au premier trimestre

 |   |  212  mots
Le taux de croissance a atteint 0,6% au cours des trois premiers mois de l'année. Consommation domestique, investissement des entreprises et exportations devraient porter la croissance à 2,7% en 2006, après la piètre performance de 1,8% l'an dernier.

La reprise de la production industrielle a permis à la deuxième économie européenne de se maintenir en ce début d'année. En ligne avec les attentes des économistes, la croissance britannique a atteint 0,6% au premier trimestre, de même qu'au trimestre précédent. Selon la première estimation publiée mercredi par l'Office des statistiques nationales (ONS), la croissance a ainsi atteint 2,2% en glissement annuel, la plus élevée depuis le quatrième trimestre 2004, contre 1,8% au dernier trimestre 2005.

Selon la Banque d'Angleterre (BoE), les exportations, l'investissement des entreprises et la consommation domestique devraient permettre d'afficher une croissance de 2,7% cette année contre 1,8% en 2005, la plus mauvaise performance de l'économie britannique depuis 13 ans. Une analyse que confirme Michael Taylor, économiste chez Lombard Street Research à Londres. "La vue d'ensemble est assez rassurante, du côté du consommateur grâce au marché immobilier, mais aussi grâce aux exportations et aux investissements", confirme l'économiste.

Le taux de croissance de la production industrielle a atteint 0,7% au premier trimestre 2006, alors que ce secteur était en récession depuis début 2005. En glissement annuel, la production industrielle reste faible, en recul de 1%. Selon Alexis Garatti, chez Ixis, l'ensemble de ces chiffres devraient conduire la Bank of England à maintenir ses taux directeurs à 4,5% en mai.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :