L'industrie américaine a le vent en poupe

 |   |  242  mots
Essentiellement portées par le secteur des transports, les commandes de biens durables américaines ont bondi de 6,1% en mars, trois fois plus qu'attendu, après 3,4% le mois précédent en données révisées.

Décidément, l'afflux de bonnes nouvelles en provenance des Etats-Unis ne tarit pas. Après l'excellent chiffre du moral des consommateurs publié hier (lire ci-dessous), le département du Commerce a annoncé aujourd'hui un bond de 6,1% des commandes de biens durables en mars par rapport à février, après une hausse de 3,4% le mois précédent. Il faut remonter à mai 2005 pour trouver une hausse supérieure, signe que les entreprises américaines se mettent à utiliser leurs profits pour des investissements productifs.

Selon le consensus des économistes compilé par l'agence Bloomberg, l'indice était attendu en progression de 1,8%. Le département du Commerce a de surcroît révisé à la hausse à 3,4% le chiffre de février, au lieu de 2,7% annoncé précédemment. En janvier, les commandes de biens durables avaient chuté de 8,9%.

La progression de l'indice en mars se trouve essentiellement attribuable aux fortes commandes dans le secteur des transports, en hausse de 14%, en particulier des avions commerciaux, qui ont bondi de 71,1%. Hors transports, les commandes de biens durables ont augmenté de 2,8% après un recul de 1,1% en février.

"Visiblement, ces statistiques ont un impact négatif sur le marché obligataire", remarque Julie Leibowitch, chez Ixis. De fait, le rendement des bonds du trésor américains à dix ans a gagné 5 points de base à 5,12 points. Cette bonne santé de l'économie conduit les marchés à anticiper deux hausses de taux de la Réserve Fédérale plutôt qu'une.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :