Le système éducatif americain inquiète Bill Gates

 |   |  249  mots
Pour Bill Gates, la fracture scolaire américaine est loin de se résorber. Il propose de créer des établissements scolaires spécialisés, selon les domaines et les technologies.

Le fondateur de Microsoft est sans conteste l'une des vedettes du forum économique mondial de Davos. Son intervention, vendredi matin, a été l'un des moments les plus courues de cette manifestation. Pas question pour lui de commenter les résultats financiers tout frais de Microsoft (voir ci-contre). S'il a voulu intervenir, c'était pour donner sa vision du monde, du développement des technologies, de l'essor "incroyable" de la chine suivie en cela par l'inde.

Mais si Bill Gates a fait preuve de son inoxydable optimisme - "le monde est de plus en plus riche", "malgré les épidémies comme le sida et la malaria, la santé humaine s'améliore" - il a manifesté une certaine inquiétude à l'égard du système éducatif américain.

A ses yeux, il existe toutefois un risque croissant de voir se creuser aux Etats-Unis le fossé entre ceux qui étudient dans les meilleurs collèges, lycées et universités qui, selon lui, disposent d'un leadership mondial pour longtemps encore, et ceux qui doivent se contenter d'établissements de seconde zone, ou qui sont tout simplement privés d'une scolarité digne de ce nom.

Pour pallier cet écueil, l'homme le riche du monde rêve de la création de collèges et lycées spécialisés selon les domaines et les technologies. "J'aurais évidemment choisi informatique", plaisante-t-il. Un débat qui rappelle celui lance en France sur l'âge de l'apprentissage et plus globalement sur l'efficacité du système scolaire.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :