L'activité de ConocoPhillips toujours bien orientée

 |   |  422  mots
Le groupe affiche un bénéfice net annuel de de 13,6 milliards de dollars, contre 8,1 milliards de dollars un an plus tôt. Le géant américain du pétrole a encore une fois profité de la flambée des prix de l'or noir, même si les effets negatifs des ouragans se font encore sentir dans les comptes.

Alors que la hausse du prix du pétrole n'est pas prête de s'arrêter, ConocoPhillips affiche des résultats en forte progression sur l'ensemble de l'exercice 2005. Le bénéfice net du géant américain du pétrole a bondi de 33,4% sur un an, à 13,6 milliards de dollars (11,23 milliards d'euros). Par action, le bénéfice net s'inscrit à 9,55 dollars en hausse de 64 % par rapport à l'année précédente.

"Sur le quatrième trimestre, nos activités dans le Golfe du Mexique ont été encore impactées par les effets des ouragans", a souligné le groupe, qui enregistré toutefois sur le quatrième trimestre un bénéfice net en progression de 51% à 3,7 milliards de dollars.

Le groupe, dont certaines usines sont encore fermées en raison du passage des ouragans dans le sud des Etats-Unis, a en fait profité de la flambée du prix du pétrole. Ainsi, le chiffre d'affaire du groupe sur l'ensemble de l'exercice a progressé de 34% à 183,4 milliards de dollars, contre 64 milliards de dollars. Sur le quatrième trimestre, le chiffre d'affaires a bondi de 30% à 52,2 milliards de dollars.

Dans le détail, le groupe a enregistré au quatrième trimestre un bénéfice issu de la production en hausse de 50% par rapport au quatrième trimestre de l'année précédente. Sur l'année, la production (activité principale du groupe) a généré un bénéfice de 8,4 milliards de dollars, contre 5,7 milliards un an plus tôt. "Cela est dû à une hausse des prix, qui a été partiellement contrée par une hausse des coûts de production", explique notamment ConocoPhillips dans un communiqué.

L'autre activité majeure de la société, le raffinage, a enregistré sur le quatrième trimestre un bénéfice en baisse de 28% d'une année sur l'autre à 1 milliard de dollars contre 1,4 milliard un an plus tôt. Sur l'année, ce bénéfice atteint 4,2 milliards de dollars contre 2,7 milliards de dollars en 2004. "Ces résultats ont été portés par une amélioration des marges dans le raffinage, mais cela a été contrebalancé par les effets des ouragans", précise le groupe, qui devrait par ailleurs finaliser le rachat du groupe Burlington en ce début d'année (voir ci-contre).

ConocoPhillips a annoncé mi-décembre dernier le rachat du groupe énergétique texan Burlington pour 35,6 milliards de dollars. ConocoPhillips se renforce ainsi que le marché pétrolier et gazier aux Etats-Unis.

En Bourse, le titre recule légèrement en fin de journée de 0,75% à 64 dollars.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :