Ford sabre dans sa production

 |  | 528 mots
Lecture 3 min.
Le constructeur automobile américain Ford va réduire de 21% sa production en Amérique du Nord au dernier trimestre de l'année, avec des conséquences "très importantes" pour ses salariés et ses fournisseurs.

La production d'automobiles de Ford va être très fortement réduite dans les mois qui viennent. Selon un communiqué publié vendredi, la production du trimestre en cours sera diminuée de 20.000 véhicules. Surtout, celle prévue pour le dernier trimestre de l'année sera sévèrement amputée, à hauteur de 21%. Ce qui correspond à une chute de la production de 168.000 véhicules. Ford prévoit désormais de produire 3,048 millions de véhicules sur le continent nord-américain sur l'ensemble de 2006, un chiffre en repli de 9% sur un an.

Cette initiative devrait causer de sérieux dégâts. Selon Bill Ford, le PDG du groupe, "nous savons que cette décision aura des conséquences très importantes sur nos salariés ainsi que sur nos fournisseurs". Néanmoins, a estimé le patron du constructeur automobile, il s'agit là de "la bonne décision".

Avec cette initiative, le groupe accélère donc encore son plan radical de restructuration. Présenté en janvier dernier, "The way forward" visait d'ores et déjà la suppression de 30.000 postes, ainsi que la fermeture de 14 usines dans les six années qui viennent. Les mesures annoncées aujourd'hui, dont les détails seront rendus publics le mois prochain, devraient donc accroître encore l'impact de ce plan.

Selon le Wall Street Journal de ce jour, le constructeur vise en fait des réductions supplémentaires de ses coûts salariaux en Amérique du Nord de 10 à 30%. Ce qui pourrait passer par des fermetures d'usines supplémentaires, des coupes sombres dans les effectifs de direction du groupe, des réductions dans les prestations sociales fournies aux salariés, etc...

Car le constructeur a beau multiplier les efforts d'assainissement, les difficultés ne cessent de s'aggraver. Les ventes de ses modèles fétiches, 4X4 et autres pick-ups qui étaient jadis la coqueluche des Américains, continuent à chuter. L'envolée des prix de l'essence rend ces modèles très gros consommateurs beaucoup moins attrayants pour les particuliers. A cet égard, les mesures de réduction de la production annoncées aujourd'hui devraient permettre au groupe de diminuer le nombre de modèles proposés aux acheteurs et de réduire également les promotions qui leur sont offertes.

Dans l'immédiat, les résultats financiers du groupe sont désastreux. Début août, Ford a dû doubler le montant de sa perte du deuxième trimestre, deux semaines après sa première publication... Alors que le groupe avait annoncé le 20 juillet une perte nette trimestrielle de 123 millions de dollars, il a fait savoir que la perte serait finalement de 254 millions de dollars.

Cette brutale aggravation résultait déjà du coût du programme de départs en préretraite et de la hausse des allocations pour les salariés ayant accepté un départ négocié dans le cadre de la restructuration du constructeur. Autant dire que les décisions annoncées aujourd'hui ne vont rien arranger à cet égard...

A la Bourse de New York, l'annonce de ce nouveau plan d'austérité du constructeur se traduit par une chute de 3,18%, à 7,91 dollars, de l'action en fin de matinée.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :