Bonnes performances pour le résultat d'exploitation de Vodafone

 |  | 353 mots
Lecture 2 min.
L'opérateur britannique de téléphonie mobile affiche une progression de 5,7% de son résultat d'exploitation pour son premier semestre, supérieure aux attentes. Le groupe affiche malgré tout une forte perte nette, en raison de provisions sur ses filiales en Allemagne et en Italie.

Vodafone, le géant britannique de la téléphonie mobile, a publié ce mardi matin des chiffres satisfaisants en ce qui concerne son résultat d'exploitation pour le premier semestre (à fin septembre) de son exercice 2006-2007. Le groupe a cependant terminé ce semestre dans le rouge au niveau du résultat net, en raison de lourdes provisions.

Vodafone a enregistré sur la période un Ebitda (résultat avant charges d'intérêt, impôts et amortissements) de 6,24 milliards de livres (9,25 milliards d'euros), en hausse de 5,7%. Un chiffre qui dépasse les attentes des analystes: selon le consensus Reuters, ces derniers tablaient en moyenne sur un Ebitda de 6,08 milliards de livres.

Le chiffre d'affaires du groupe s'est établi à 15,59 milliards de livres, très légèrement inférieur aux attentes, qui s'établissaient à 15,63 milliards. A la fin du semestre, Vodafone disposait de 191,6 millions de clients, soit 22,6% de plus qu'un an plus tôt.

Arun Sarin, le patron du groupe, s'est félicité ce matin de ces résultats, affirmant dans un communiqué qu'ils montrent que Vodafone "est bien placé pour respecter ses objectifs clés pour l'exercice en cours". Selon lui, le semestre écoulé a été affecté en Europe par de fortes pressions de la part de la concurrence et des autorités de régulation. Mais ces facteurs négatifs ont été compensés par "de bonnes performances dans nos marchés en développement et aux Etats-Unis".

Dans ces conditions, Vodafone renouvelle ses prévisions pour l'ensemble de l'exercice, à savoir une croissance organique du chiffre d'affaires des mobiles comprise entre 5% et 6,5%, et de marges d'Ebitda inférieures d'un point.

Reste que le semestre écoulé a aussi été marqué par une mauvaise surprise: des provisions de 8,1 milliards de livres au titre des filiales allemande et italienne du groupe. Du coup, Vodafone affiche sur le semestre une perte nette de 5,1 milliards de livres, contre un bénéfice de 2,8 milliards un an plus tôt.

A la Bourse de Londres, ce sont les bonnes nouvelles au niveau de l'exploitation qui retiennent l'attention des investisseurs. Le titre gagne 0,98% à 137,33 pence en fin d'après-midi.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :