ABB pénalisé par les litiges liés à l'amiante

 |   |  392  mots
Le groupe d'électrotechnologie helvético-suédois ABB a enregistré un bénéfice net en hausse de 2,5% au premier trimestre, légèrement inférieur aux prévisions des analystes, en raison de coûts inattendus liés aux affaires d'amiante aux Etats-Unis.

Le groupe technologique ABB a vu son bénéfice net atteindre 204 millions de dollars au premier trimestre, contre 199 millions de dollars durant la même période l'année précédente, soit une hausse de 2,5%. Le consensus des prévisions d'analystes était de 224 millions de dollars. Le chiffre d'affaires a progressé de 7% à 5,420 milliards de dollars. Un résultat également légèrement en dessous des prévisions.

Le bénéfice net a été réduit par une charge non prévue de 89 millions de dollars dans le cadre du règlement des litiges liés à l'amiante aux Etats-Unis. En avril, le groupe a transféré des actifs, dont environ 30 millions de ses propres actions, dans un fonds spécial de dédommagement des victimes de l'amiante. "Le traitement comptable des différends sur l'amiante a pesé sur la croissance par ailleurs solide du bénéfice net", a déclaré le directeur général, Fred Kindle.

Le bénéfice d'exploitation a en revanche dépassé les attentes des analystes en ressortant à 509 millions de dollars contre 464 millions attendus et 391 millions un an plus tôt. Les entrées de commandes ont atteint 7,090 milliards de dollars au premier trimestre contre 6,166 milliards un an plus tôt. Le carnet de commandes s'établit désormais à 13,948 milliards de dollars, en hausse de 8% par rapport à la même période de 2005. "Le flux de commandes a été particulièrement fourni au Moyen-Orient et en Asie, alimenté par la demande d'infrastructures supplémentaires pour la production d'énergie et dans l'industrie dans un contexte de hausse des cours du pétrole et de croissance économique", a expliqué ABB. En Asie, les commandes sont venues principalement de Chine mais aussi d'Inde et d'autres économies émergentes.

Les marchés sur lesquels ABB est présent ont continué de se développer au premier trimestre, en particulier dans le pétrole et le gaz, les transports, les services publics et les équipements maritimes. La hausse des prix a également contribué à la progression du chiffre d'affaires. L'environnement devrait rester positif pour les affaires durant le reste de l'année, prévoit ABB. L'entreprise souligne toutefois l'impact que pourrait avoir sur l'économie une hausse rapide des prix du pétrole et une instabilité accrue au Moyen-Orient.

En fin de séance, le titre recule de 2,72% à 17,85 francs suisses.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :