Démarrage en fanfare pour la mise en Bourse géante de la banque chinoise ICBC

 |   |  250  mots
Succès au rendez-vous pour la plus grosse introduction en Bourse de tous les temps, avec une levée de 22 milliards de dollars attendue, très au-dessus des 18 milliards réalisés en 1998 par NTT DoCoMo, premier opérateur de télécommunication mobile japonais. Et c'est tout un symbole, ce record vient de Chine. Les actions de la première banque chinoise ICBC, Industrial & Commercial Bank of China Ltd, mises sur le marché vendredi matin, ont terminé la séance sur des hausses de 14,7% à la Bourse de Hong Kong (à 3,52 dollars hongkongais) et 5,13% à Shanghai (3,28 yuans) au premier jour de leur cotation.Les analystes avaient toutefois prévu une progression de 10 à 20%, aussi bien à Shanghai qu'à Hong Kong, en raison du formidable engouement qu'a suscité le placement en Chine et à l'étranger. Il s'agit de la première introduction simultanée dans les deux places financières. A l'ouverture des Bourses, ICBC avait bondi de 17% à Hong Kong et de 9% à Shanghai. Du coup, sur cette dernière place, les professionnels faisaient état aujourd'hui d'une certaine déception, soulignant que les introductions sont normalement accueillies sur cette place avec des hausses comprises entre 20 et 40%... ICBC, que continuera à contrôler l'Etat communiste après sa privatisation partielle, atteint une capitalisation boursière de plus de 140 milliards de dollars. Cela en fait sur ce critère, selon les calculs de l'agence Bloomberg, la cinquième banque du monde, devant le groupe japonais Mitsubishi UFJ Financial Group et ses 137 milliards de dollars de capitalisation boursière.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :