Le CAC 40 se reprend, Suez en vedette

 |   |  568  mots
Au terme d'une séance erratique, le marché parisien affiche une progression de 0,56% à 4.824 points. Rassurés par la hausse du billet vert et la baisse des cours du pétrole, les investisseurs attendent néanmoins un nouveau tour de vis monétaire de part et d'autre de l'Atlantique.

Le marché parisien retrouve des couleurs. Après avoir dévissé de 2,40% hier, la Bourse de Paris a évolué en dents de scie dans la matinée avant de repartir de l'avant en milieu d'après-midi. La bonne tenue du marché américain et la reprise du dollar face à la devise européenne rassurent les investisseurs même si une nouvelle hausse des taux d'intérêt en Europe et aux Etats-Unis semble acquise.

A la clôture, le CAC 40 gagne 0,56% à 4.824,77 points après avoir oscillé dans une marge de près de 60 points entre un plus haut de 4.832,50 (+0,72%) et un plus bas de 4.767,32 (-0,63%). Le volume d'affaires représente 5,1 milliards d'euros sur les valeurs de l'indice. A Londres, le Footsie progresse de 0,69% et, à Francfort, le Dax prend 0,75%.

Le dollar reste bien orienté à 1,2796 pour 1 euro à la suite des déclarations de plusieurs responsables de la Fed allant dans le sens d'une nouvelle hausse des taux à la fin du mois. Lundi, le billet vert avait touché un plus bas de treize mois à 1,2979. L'échéance juillet sur le brut léger américain cède 1,40 dollar à 71,10 dollars après la hausse des stocks hebdomadaires d'essence pour la sixième semaine consécutive.

Sur le plan macro-économique, le déficit budgétaire de la France s'est contracté à 33,3 milliards d'euros à fin avril, contre 42,3 milliards un an plus tôt. Dans la zone euro, les ventes au détail ont rebondi de 1,4% en avril, après un repli de 0,7% en mars, donnant une progression de 2,8% sur un an. En Allemagne, les commandes à l'industrie ont progressé de 4,9% sur un an en avril.

Suez progresse de 3,25% à 30,15 euros alors que le projet de loi autorisant l'Etat à passer sous les 70% du capital de Gaz de France ne devrait pas être voté avant la rentrée en raison d'un contexte politique sensible. Le patron d'Enel a quant à lui déclaré que la bataille pour le contrôle de Suez n'était pas terminée. GDF s'apprécie de 0,23% à 26,43 euros.

France Télécom prend 2,27% à 17,60 euros. Le conseil d'administration du groupe a approuvé une proposition de la direction de préparer un désengagement partiel ou total des PagesJaunes, dont il détient 54% du capital. Le titre avance de 1,11% à 22,77 euros. L'opérateur télécoms et le fonds Carlyle sont par ailleurs en négociations avec One, le numéro trois autrichien de la téléphonie mobile, en vue de son rachat pour un montant supérieur à 1,5 milliard d'euros, selon des sources proches du dossier citées par Reuters.

Vivendi monte de 1,49% à 28 euros. Le fonds Sebastian Holdings a annoncé avoir cessé toute discussion avec le groupe de médias et de télécommunications sans pour autant renoncer à faire une offre. Sebastian Holdings, qui détient 4% du capital de Vivendi, avait fait une offre informelle de rachat qui prévoyait une scission du groupe.

Air France-KLM prend 1,49% à 16,35 euros. La compagnie aérienne a enregistré une hausse de 6,2% de son trafic passagers en mai, le taux d'occupation progressant pour sa part de 1,4 point à 79,1%.

Euronext prend 3,02% à 71,55 euros. La plate-forme paneuropéenne et Borsa Italiana vont signer un accord préliminaire créant une alliance vers la fin du mois, rapporte le quotidien transalpin la Repubblica.

Plus forte baisse du CAC 40, Michelin recule de 2,24% à 47,50 euros, portant ainsi ses pertes à 6,8% depuis le lundi 29 mai, première séance suivant l'annonce du décès d'Edouard Michelin.


Johan Deschamps
Copyright Investir

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :