Wall Street en baisse

 |   |  467  mots
Malgré un début de séance en hausse, les indices américains terminent dans le rouge, affectés par de nouveaux propos alarmistes d'un membre de la Fed à propos de l'inflation. Le Dow Jones abandonne 0,66%, le Nasdaq 0,92%.

La hausse de début de séance a fait long feu à Wall Street. Alors que Dow Jones et Nasdaq s'installaient en territoire positif en début de séance, ils terminent tous deux en baisse, affectés par de nouvelles inquiétudes sur le plan de l'évolution des prix. Jack Guynn, président de la Fed d'Atlanta, a en effet déclaré que l'inflation centrale, c'est-à-dire hors alimentation et énergie, avait atteint et même dépassé les limites de l'acceptable. La crainte de voir la Corée du Nord tester un missile balistique a également pesé sur la tendance. Les investisseurs se sont montrés d'autant plus réceptifs à ces éléments qu'aucun indicateur économique majeur ne figurait au programme de ce lundi. En clôture, le Dow Jones abandonne 0,66% à 10.942,11 points. Le Nasdaq recule de 0,92% à 2.110,42 points.

Du côté des valeurs, Intel cède 0,33% à 18,24 dollars après avoir passé l'essentiel de la séance en territoire postif et ainsi soutenu la tendance. UBS est passé de " neutre " à " achat " sur le titre du leader mondial des semi-conducteurs. L'intermédiaire table sur une amélioration de la rentabilité du groupe en raison d'une croissance de la demande cette année. UBS a relevé son objectif de cours de 21 à 23 dollars et porté sa prévision de bénéfice 2007 de 1,22 à 1,28 dollar par action.

Circuit City Stores perd 2,88% à 28,63 dollars. Le numéro deux américain de la distribution de matériel électronique a dégagé un bénéfice net de 6,4 millions de dollars au premier trimestre, contre une perte de 13,1 millions un an plus tôt. A périmètre constant, le bénéfice par action ressort à 3 cents, contre 1 cent prévu par Reuters Estimates. A 2,62 milliards de dollars, le chiffre d'affaires est supérieur aux 2,48 milliards anticipés par le marché.

Procter & Gamble recule de 0,27% à 54,87 dollars. Lehman Brothers a relevé son opinion de " pondération en ligne " à " surpondérer " sur le titre du spécialiste des produits de grande consommation.

Ford Motor gagne 0,90% à 6,75 dollars. Le groupe estime qu'au moins 11.000 de ses salariés syndiqués devraient accepter son plan de départ volontaire cette année. Le constructeur automobile envisage la suppression de 30.000 postes et la fermeture de quatorze usines en Amérique du Nord à l'horizon 2010.

Cisco Systems recule de 0,80% à 19,82 dollars et Lucent Technologies 2,46% à 2,38. Le finlandais Nokia et l'allemand Siemens ont fusionné leurs activités équipements de réseaux au sein d'une coentreprise détenue à 50-50 et baptisée Nokia Siemens Network. Cette opération est généralement bien perçue dans la mesure où elle réduit le nombre d'acteurs dans le secteur, écartant ainsi le risque de guerre des prix.

Sur le front du pétrole, le baril de WTI livrable en juillet cède quelques fractions à 69,52 dollars.

Copyright Investir

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :