Le Monde : Pierre Jeantet élu au poste de président du directoire

Prévue jeudi dernier mais repoussée suite à un bras de fer entre Alian Minc et les journalistes, l'élection de Pierre Jeantet au poste de président du directeur du Monde a été officialisée ce lundi. Le sort d'Alain Minc reste toujours en suspens. Ce dernier menace de demander la nomination d'un administrateur judiciaire si les salariés s'opposent au renouvellement de son mandat

Alain Jeantet a officiellement été élu au poste de Prrésident du directoire du groupe Le Monde et Partenaires Associés (LMPA) avec le soutien de 18 des 20 membres du conseil de surveillance. Il succède ainsi à Jean-Marie Colombani pour une durée de trois ans. Cette élection n'avait pû se dérouler jeudi 28 juin 2007. La faute à l'"affaire Minc".

Alain Minc, réélu président du conseil de surveillance du Monde SA, poste qu'il occupe depuis 1994, voit en effet son élection à la présidence de la holding LMPA contestée par les personnels du groupe. Du coup, il menace de demander la nomination d'un administrateur judiciaire.

Faute du vote de ces derniers, Pierre Jeantet, l'actuel numéro deux du groupe, n'a pu recueillir jeudi les 16 voix nécessaires à son élection alors qu'il avait obtenu le soutien de la Société des rédacteurs du Monde, qui avait approuvé mercredi sa candidature avec 61,7% des parts. La Société civile des personnels Publications de la Vie Catholique et la Société des journalistes de Midi libre se sont également prononcées pour sa nomination.

En revanche, le conseil de surveillance a pu élire Bruno Patino, président du Monde interactif et de Télérama, comme vice-président du groupe et futur successeur de Pierre Jeantet à mi-mandat. Ce tandem vise à remplacer Jean-Marie Colombani dont le mandat arrivé à échéance n'a pas été reconduit. La Société des rédacteurs du Monde s'était en effet prononcée contre sa candidature pour un nouveau mandat de six ans, tout comme la Société civile des personnels du groupe des Publications de la Vie catholique et la Société des journalistes de Midi libre.

L'affaire Minc s'inscrit dans le cadre du renouvellement du mandat des vingt membres du conseil de surveillance. Les journalistes du Monde lui reprochent notamment son engagement en faveur de Nicolas Sarkozy pendant la campagne présidentielle et sa proximité avec le nouveau président de la République.

La Société des rédacteurs du Monde s'était prononcée mercredi pour la nomination d'Eric Fottorino, à la direction du journal. Elu avec 62,8% des "parts", l'actuel directeur de la rédaction a fait savoir aux journalistes son intention de nommer Alain Franchon, rédacteur en chef du supplément hebdomadaire du journal, Le Monde 2, comme son remplaçant à la tête de la rédaction du journal.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.