Rexel revise à la hausse son objectif de marge

 |   |  347  mots
Le leader mondial de la distribution de matériel électrique Rexel a vu son bénéfice net, avant les coûts liés à son introduction en Bourse, doubler au premier semestre. Du coup, il révise à la hausse son objectif de marge pour 2007 et table désormais sur 5,8% (contre 5,4% auparavant).

Début d'année prometteur pour Rexel. Son résultat net, avant les coûts liés à son introduction en Bourse comptabilisés au deuxième trimestre, a progressé de 97%, à 150,7 millions d'euros. En publié, il a reculé de 75,2%, à 19 millions d'euros.

Le chiffre d'affaires s'est élevé sur la période à 5,30 milliards d'euros, en hausse de 30,3% et l'Ebita (résultat brut d'exploitation) à 328 millions d'euros, en progression de 42,8%. La marge d'Ebita est passée à 6,2% contre 5,6% un an plus tôt.

Sur le seul deuxième trimestre, le groupe a enregistré une perte nette de 30,1 millions d'euros contre un bénéfice de 53,6 millions un an plus tôt. Avant coûts liés à l'IPO, le bénéfice net progresse de 89,6% à 101,6 millions. Le chiffre d'affaires a augmenté de 29,6% à 2,72 milliards d'euros et l'Ebita de 35,5% à 182,8 millions (marge de 6,7% contre 6,4% un an plus tôt).

Au chapitre des perspectives, le groupe confirme son objectif de croissance organique du chiffre d'affaires (à structure et taux de change comparables) pour 2007 de 3 à 5% et revoit à la hausse son objectif de marge d'Ebita ajusté de plus de 5,4% à plus de 5,8%. Confiant dans "la poursuite des tendances macroéconomiques actuelles", Rexel anticipe sur la deuxième partie de l'année "une croissance de son chiffre d'affaires soutenu en Europe et dans la zone Asie-Pacifique et un environnement moins favorable en Amérique du Nord".

Au premier semestre, en Europe, Rexel a enregistré une croissance de son chiffre d'affaires semestriel de 9,1% à 2,493 milliards d'euros. L'Ebita a progressé de 47,9% à 182,2 millions d'euros, soit une marge de 7,3% contre 5,4% un an plus tôt. En Amérique du Nord, en revanche, les ventes ont reculé sur la période de 1,1% à 2,409 milliards d'euros. L'Ebita a augmenté légèrement de 1,7% à 122,5 millions d'euros, soit une marge de 5,1% contre 4,9% un an plus tôt. La plus forte croissance du groupe a été enregistrée en Asie Pacifique où les revenus gagnent 13,9% à 372,2 millions d'euros sur la période et l'Ebita progresse de 35,3% à 23,9 millions, soit une marge de 6,4% contre 5,4% au premier semestre 2006.

Par ailleurs, la dette nette a reculé à 1,74 milliard d'euros au 30 juin contre 1,91 milliard au 31 mars et 3,90 milliard au 31 décembre.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :