Transdev dépasse le milliard d'euros de chiffre d'affaires

La filiale de la Caisse des Dépôts et de la RATP a atteint ses objectifs: ses ventes ont progressé de 25% à plus de 1 milliard, tout comme ses bénéfices à 24,9 millions. Le groupe prévoit de réaliser de nouvelles opérations de croissance externe, après son acquisition au Canada.

Transdev, opérateur de transports publics détenu à 75% par la CDC et à 25% par la RATP, affiche une belle santé. Le troisième acteur français des transports publics, derrière Veolia Transport (chiffre d'affaires de 4,4 milliards d'euros en 2005) et Keolis, détenu à 44,5% par la SNCF, dont l'activité représente 2,5 milliards d'euros, Transdev a réalisé l'an dernier 1,002 milliard d'euros de ventes, contre 799,6 millions il y a un an (+25%). Le bénéfice net a également augmenté de 25%, à 24,9 millions d'euros et le résultat opérationnel de 31% à 48,7 millions.

Pour l'année en cours, Transdev s'est fixé comme objectif d'atteindre un chiffre d'affaires de quelque 1,1 milliard d'euros. "L'année 2007 verra la poursuite de notre développement dans les tramways, d'abord en Espagne avec un projet à Tenerife qui entrera en service en juin et l'autre à Madrid, qui démarrera en mai. Il y aura également l'extension du réseau à Strasbourg à la fin de l'année", a indiqué Philippe Segretain, président de l'entreprise, lors d'une conférence de presse.

Le groupe sera également candidat au projet tram-train de 1,3 milliard d'euros, avec 40 kilomètres de ligne entre l'aéroport et le port de la Réunion, en consortium avec Alstom et Vinci. Interrogé au sujet de ses intentions concernant RATP Développement, la filiale à 75% de la RATP et à 25% de Transdev, dont la mission est de développer des activités en France et à l'international, Philippe Segretain a déclaré que Transdev ne participerait pas à l'augmentation de capital décidée début février par la RATP. "Il n'est pas prioritaire pour nous d'accompagner RATP Dev dans un type de croissance ambitieuse. Nous ne suivrons pas l'augmentation de capital de RATP Dev, nous nous laisserons très significativement diluer, à moins de 5% du capital et nous n'aurons probablement plus aucun rôle à jouer", explique-t-il.

En même temps que ses résultats, Transdev a annoncé le rachat de Limocar, l'une des principales sociétés privées de transport québécoises avec un chiffre d'affaires de quelque 20 millions d'euros. Avec un gearing de 60%, Philippe Segretain a estimé que le groupe avait encore des "capacités de croissance", ajoutant que Transdev sera "attentif à ce qui se passe en France" tout en gardant à l'esprit la volonté de "foisonner autour de nos bases existantes". Et de préciser: "nous sommes en bonne position pour appréhender toutes les opérations de privatisation de réseaux de transports publics".

Egalement présent en Espagne (les deux réseaux qui vont entrer en service cette année), en Allemagne, en Italie (métro à Gênes), au Portugal (métro à Porto) et maintenant au Canada, Transdev réalise près de la moitié de son chiffre d'affaires à l'international.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.