Négociations de l'OMC : les patrons réclament un accord

 |   |  310  mots
66 grands dirigeants d'entreprises et décideurs économiques appellent à un accord rapide au sein de l'Organisation mondiale du commerce.

Les grands patrons réunis à Davos au Forum économique mondial réclament un accord rapide au sein de l'Organisation mondiale du commerce (OMC) dans le cadre des négociations du cycle de Doha. L'IBC - International Business Council - a appelé ce jeudi les nations à parvenir rapidement à s'entendre sur ce dossier en panne depuis de long mois.

Dans une longue déclaration rendue publique à Davos, ils rappellent que la croissance de ces dernières années a été liée au bon fonctionnement du commerce mondial et mettent en garde contre le risque d'un blocage en la matière. Ils en appellent à la responsabilité des décideurs politiques et soulignent même que "pour les générations futures, nous devons avoir une vision collective". Cet appel a été signé par 66 grands dirigeants d'entreprise et décideurs économiques.

Côté français, on retrouve notamment le PDG du groupe Total Thierry Desmarest ou Maurice Lévy, le patron de Publicis (très impliqué dans l'organisation du Forum économique mondial). Les patrons des groupes British American Tobacco, Swiss Re, du canadien Bombardier, d'Alcoa, de British Airways, d'Unilever, de Dell, des banques Goldman Sachs et Lehman Brothers, de Coca-Cola, de RWE ou de Mittal (le repreneur d'Arcelor) font aussi partie des auteurs de ce manifeste.

Une réunion est prévue samedi entre les grands pays du commerce mondial afin de tenter de faire avancer les choses. Mais côté européen, l'unité est menacée, la chancelière allemande Angela Merkel ayant appelé à la fin du protectionnisme en Europe afin de tenter de trouver un accord à l'OMC alors que la France freine des quatre fers, estimant que le maximum de concessions a déjà été fait par les Européens, notamment sur les subventions agricoles, sujet de polémique à la fois avec les Etats-Unis et avec les pays en développement.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :