Wal-Mart va doubler son implantation en Chine en cinq ans

Le géant américain de la distribution, qui possède déjà 84 magasins en Chine, va s'étendre dans les villes de taille plus modeste. Le groupe réagit ainsi aux annonces d'expansion d'Auchan et Carrefour, alors qu'aucun véritable leader n'a semble-t-il encore émergé dans le pays.

La concurrence s'accélère sur le marché chinois. Le potentiel du marché de la grande distribution aiguise les appétits des géants du secteur en présence. Wal-Mart, premier groupe de distribution au monde, a annoncé un ambitieux plan de développement sur cinq ans dans le pays. L'entreprise, qui y réalise un chiffre d'affaires de 1,43 milliard d'euros, pourrait plus que doubler le nombre de ses magasins. "Le marché chinois est énorme", s'est enthousiasmé Terrence Cullen, vice-président opérations de Wal-Mart au niveau local. La stratégie poursuivie désormais par le groupe sera l'ouverture de nouvelles enseignes dans des villes plus petites où la concurrence est moins féroce.

Les acteurs de la grande distribution cherchent à profiter des annonces du gouvernement chinois. Celui-ci a décidé de favoriser la demande et la consommation par le biais de son onzième plan quinquennal. Les perspectives sur le niveau de consommation des ménages sont déjà de toute façon très positives. Les revenus des populations urbaines ont augmenté de 12,1% l'année dernière, dans le contexte d'un marché de la grande distribution en hausse de 15%.

Les deux autres grands groupes présents, Auchan (600 millions d'euros de chiffre d'affaires en Chine) et Carrefour (2,48 milliards d'euros) ont également accéléré leur développement dans le pays, forçant Wal-Mart à réagir. Auchan, qui réalise des ventes plus modestes, a annoncé vouloir doubler le nombre de ses magasins en deux ans, portant le total à 35 enseignes. Carrefour a lui ouvert son centième hypermarché en Chine il y a deux semaines, et compte ouvrir 23 nouvelles enseignes d'ici la fin 2007, ce qui constituerait un record d'ouvertures pour l'ensemble de l'année.

Le marché revêt donc un enjeu crucial pour la firme basée à Bentonville, Arkansas, qui doit faire face à une stagnation de ses ventes sur le marché américain où elle règne en maître. Le groupe doit accélérer ses plans et n'a pas droit à l'erreur. Les prochaines années vont être décisives sur le marché chinois. "Aucun leader n'a encore émergé sur le marché chinois. Nous visons le leadership sur un des secteurs de la grande distribution en Chine", annonce Terrence Cullen, pour lequel la croissance organique sera privilégiée désormais. Des rumeurs du Daily Telegraph faisaient pourtant état de tractations entre Wal-Mart et le groupe de distribution Hualian basé à Pékin. Le groupe américain s'était déjà porté acquéreur de 35% de Trust-Mart. Il pourrait à terme prendre le contrôle total des cent enseignes du groupe taïwanais.

A la manière de Carrefour, son rival le plus dangereux, Wal-Mart mise énormément sur les marchés émergents. Selon Crédit Suisse, la part mondiale occupée par la consommation chinoise devrait tripler et passer à 14% d'ici 2015. Le bras de fer promet d'être rude.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.