Axa proche d'un accord avec le sud-coréen Kyobo

 |   |  305  mots
D'après l'agence Reuters, l'assureur français serait sur le point de signer un accord pour le rachat des activités d'assurance automobile en ligne de Kyobo Life Insurance. La signature de cet accord pourrait intervenir autour du 15 mars. Depuis quelques mois, Axa ne cache plus son intention de renforcer ses intentions en Asie.

Le retour d'Axa en Corée du sud se précise. D'après l'agence Reuters, l'assureur français serait sur le point de signer un accord pour le rachat des activités d'assurance automobile en ligne du sud-coréen Kyobo Life Insurance. La signature de cet accord pourrait intervenir autour du 15 mars.

Cette acquisition, estimée par la presse coréenne à environ 106 millions de dollars, ferait d'Axa le premier acteur étranger de l'assurance automobile dans le pays. Ce marché, estimé autour de 6,5 milliards de dollars, est actuellement dominé par le sud-coréen Samsung Fire & Marine Insurance dont la part de marché s'élève à 25%.

Axa qui avait quitté le marché sud-coréen de l'assurance vie en 2001, ferait ainsi son retour dans le pays. Depuis quelques mois, le groupe ne cache plus son ambition de se renforcer en Asie, région considérée par le français comme un véritable réservoir de croissance (lire La Tribune du 17 octobre 2006). Depuis le 1er octobre dernier, un nouvel état-major a d'ailleurs été mis sur pied dans la région. Axa cherche à développer en Asie des partenariats de distribution, des joint ventures et envisage même des acquisitions. Le français est déjà présent sur des marchés comme le Japon, la Chine, Singapour, la Malaisie.

Dans ce cadre, le rachat en juin dernier de Winterthur est une aubaine puisque l'ancienne filiale de Crédit Suisse va permettre à Axa d'y renforcer ses positions. Winterthur est par exemple présent à Taiwan, où l'assureur français est pour l'heure absent. Mais, en Asie, les places sont devenues chères et deviennent rares. La concurrence entre les étrangers est intense. Les groupes américains, à l'image d'AIG, sont très actifs dans la région et se taillent aujourd'hui la part du lion dans la région.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :