Les profits de Roche gonflés par les traitements contre le cancer et le Tamiflu

 |   |  250  mots
Le groupe de Bâle (Suisse) a réalisé un bénéfice net record de 9,2 milliards de francs suisses (5,7 milliards d'euros) en hausse de 34% pour 2006.

Le groupe pharmaceutique suisse a enregistré un bénéfice net record de 9,2 milliards de francs suisses (5,7 milliards d'euros) en 2006, en progression de 34%. Dans le même temps, son chiffre d'affaire a bondi de 17% pour atteindre 42 milliards de francs suisses (26 milliards d'euros). Ce qui porte sa marge d'exploitation à 27,9%, en hausse de deux points par rapport à 2005. Une performance que Roche attribue principalement au succès de ses traitements contre le cancer comme l'Herceptin ou l'Avastin.

Mais le groupe bénéficie aussi du fait qu'il est le fabricant du Tamiflu, le seul traitement existant contre la grippe aviaire. Les gouvernements ont donc réalisé des stocks de ce médicament afin de parer à toute pandémie. Toutefois, le groupe basé à Bâle (Suisse) a prévenu, ce mercredi matin, lors d'une conférence de presse, qu'il s'attendait à ce que ces commandes de Tamiflu pour stockage soient moins importantes en 2007. Tout en rassurant sur le fait qu'il a désormais des capacités de production pour ce médicament supérieures aux commandes passés par les gouvernements.

Quoiqu'il en soit, Roche table pour 2007 sur une nouvelle bonne année. "Avec notre portefeuille de produits innovants et avec notre pipeline Recherche et Développement très prometteur, nous sommes équipés pour croître bien au-delà du marché", a déclaré Franz Humer, le PDG de Roche, lors de cette conférence. Le groupe s'attend donc à faire mieux que le marché mondial et table sur une croissance à deux chiffres de ses ventes.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :