Paragon, nouvelle victime de la crise de liquidités au Royaume-Uni

Après Northern Rock, c'est au tour d'un autre spécialiste des prêts hypothécaires, le groupe Paragon, de connaître des difficultés de financement. Sa valeur en Bourse a été divisée de moitié en trois jours.

Après une chute de plus de 38% hier, le titre Paragon s'effondrait encore de plus de 18% aujourd'hui en Bourse de Londres. Paragon, c'est la nouvelle victime de l'assèchement du marché du crédit outre-Manche. Comme Northern Rock, Paragon est un spécialiste des prêts immobiliers confronté à des difficultés de financement sur le marché interbancaire, les autres banques rechignant à prêter aux spécialistes des crédits immobiliers sur fonds de crise des crédits subprime (à risque).

Devant faire face à une échéance de crédit de 280 millions de livres sterling (392 millions d'euros) prochainement, Paragon a préparé une augmentation de capital du même montant avec son conseil UBS qui sera effective, dans trois mois, si d'autres solutions de financement ne sont pas trouvées d'ici là.

La nouvelle, ajoutée à l'annonce du gel du dividende de la société, a précipité la chute du titre en Bourse. Le désavoeu des investisseurs est particulièrement cinglant, puisqu'en l'espace de trois séances, Paragon a vu sa capitalisation boursière divisée de moitié.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.