Les ventes mondiales de Renault ont reculé de 4% en 2006

 |   |  357  mots
Malgré une bonne tenue des ventes hors d'Europe (+8,8%), 2006 aura enregistré un recul mondial des ventes de 4%. Pour 2007, le groupe table sur une croissance légère, concentrée sur le second semestre.

Mauvais crû 2006 pour le groupe Renault (marques Renault, Dacia et Samsung) qui a enregistré une baisse de 4% de ses ventes mondiales, à 2.433.604 voitures particulières et véhicules utilitaires légers, selon un communiqué publié ce vendredi. Cette baisse globale des ventes contraste avec une hausse de 8,8% des ventes hors d'Europe à 742.019 unités, notamment grâce à la Logan, et une baisse des ventes en Europe de 8,7% à 1.691.565 unités.

Les ventes hors d'Europe représentent désormais plus de 30% des ventes du groupe, souligne Renault, qui qualifie 2006 d'"année de transition". En Europe, le groupe français indique que sa "politique commerciale sélective produit ses premiers effets et prépare le terrain en vue du lancement des nouveaux modèles".

En 2006, les ventes de la seule marque Renault ont reculé de 6% à 2.115.181 véhicules. Celles de la filiale roumaine Dacia ont progressé de 19,6% à 196.592 unités et celles de Renault Samsung Motors ont augmenté de 2% à 121.831 unités.

Renault souligne le "succès" de la Logan, qui a été vendue à 247.083 sous les deux marques Dacia et Renault. Il relève également la croissance des ventes en Europe de 26,5% de la Clio "grâce au succès de Clio III", lancée l'an dernier.

Pour 2007, Renault prévoit que ses ventes mondiales "devraient légèrement augmenter", "cette croissance étant exclusivement concentrée sur le second semestre qui marquera le début de l'offensive produit du plan Renault Contrat 2009", indique le constructeur. Commentant les résultats commerciaux, Patrick Blain, directeur commercial, estime dans le communiqué que "2007 marquera pour Renault le retour à la croissance à partir de l'été".

"Hors d'Europe, les ventes vont continuer à progresser et le groupe Renault poursuivra le renforcement de son organisation commerciale afin de prépare l'arrivée de nouveaux produits", poursuit-il. Selon Patrick Blain, "en Europe, le premier trimestre restera sur une tendance baissière, mais le second, avec l'arrivée de la future Twingo puis de la future Laguna, marquera le début de la relance des ventes tout en maintenant la priorité à la rentabilité".
"Au total, nous prévoyons donc une légère croissance, essentiellement concentrée sur le second semestre", conclut Patrick Blain.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :