Luc Vandevelde pourrait être révoqué du Conseil de Surveillance de Carrefour

Selon nos informations, Luc Vandevelde va, sous peu, perdre son poste de président du Conseil de Surveillance. Il n'a plus la confiance de la famille Halley, premier actionnaire du groupe français de distribution à hauteur de 13% du capital. Demain mercredi, le groupe tient un conseil de surveillance, à la veille de la présentation des résultats annuels prévue le 8 mars.

Le Conseil de Surveillance de Carrefour qui se tient demain mercredi devrait, selon nos informations, déboucher sur la révocation de Luc Vandevelde au poste de président. Il y représentait les intérêts des descendants Halley, fondateurs du groupe Promodès fusionné avec Carrefour en 1999.

Son poste de président du Conseil de Surveillance du groupe était sur la sellette, depuis mi-janvier. Date à laquelle il a été révoqué de la présidence de Citra, holding familial des Halley, puis remplacé par Bernard Bontoux. Motifs invoqués par Citra : les divergences de stratégie quant à la diversification des actifs de la holding familial.

Nommé président du Conseil de Surveillance en 2004, Luc Vandevelde, artisan de l'éviction de Daniel Bernard, a appelé à ses côtés José-Luis Duran pour devenir président du directoire. Depuis, ensemble, il se sont attelés à la relance des 218 hypermarchés en France, talon d'Achille du numéro deux mondial de la distribution, et ont défini de nouvelles priorités à l'international.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.