Bruxelles réclame la concurrence dans les paiements par carte bancaire

 |   |  179  mots
Neelie Kroes appelle les établissements financiers à ne pas profiter du passage, le 1er janvier 2008, au système international comme cela s'est produit au Royaume-Uni et en Autriche, il y a une augmentation des tarifs pour les commerçants."

Parmi les innombrables chevaux de bataille de la Commission européenne dans le domaine de la concurrence, menée avec poigne par la commissaire néerlandaise Neelie Kroes, figure le secteur financier dans lequel Bruxelles a tendance à trouver que la concurrence et la compétition des tarifs et des services font défaut.

Ce lundi, Neelie Kroes reprend son bâton de pélerin et appelle les établissements financiers à avancer vers plus de concurrence et à ne pas profiter du passage, le 1er janvier 2008, au système européen de paiement par carte bancaire (le SEPA, single euro payement area) dans toute la zone euro - avec la même facilité à l'étranger que dans son propre pays - pour faire payer les clients plus cher au nom de dépenses accrues pour adapter leur système informatique.

La commissaire européenne souligne que "l'expérience prouve que lorsque des systèmes nationaux ont migré vers un système international comme cela s'est produit au Royaume-Uni et en Autriche, il y a une augmentation des tarifs pour les commerçants."

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :