Les Français de plus en plus propriétaires

 |   |  298  mots
Selon une étude de l'Observatoire de l'Epargne Européenne, le comportement des Français en matière d'immobilier est assez différent de celui des autres ménages européens.

Avec 58% de propriétaires, la France se situe en queue du peloton européen, derrière l'Espagne (84% de propriétaires), la Belgique (78%), le Portugal (75%), la Suède et la Grande-Bretagne (71%) et l'Autriche (61%). Seuls la Finlande (58%), les Pays-Bas (54%) et l'Allemagne (42%) comptent moins de propriétaires que la France d'après l'Observatoire de l'Epargne Européenne.

"Certains pays ont une tradition rurale et un secteur locatif peu développé qui expliquent le grand nombre de propriétaires. Mais d'autres ont au contraire délibérément réduit leur secteur locatif collectif et financé cette généralisation de l'accès à la propriété par l'emprunt. Il ne parait pas irréaliste d'anticiper un évolution comparable en France", explique Didier Davydoff et Grégoire Naacke dans leur étude sur les comportements d'épargne et d'endettement des Français. Le tout nouveau chef de l'Etat veut d'ailleurs augmenter le nombre de propriétaires en instaurant une réduction d'impôt sur le revenu liée au remboursement d'un crédit immobilier.

Autre enseignement de la comparaison européenne, l'augmentation de la durée des prêts en France semblerait logique. Aujourd'hui, la durée moyenne des prêts immobiliers s'établit à 19 ans en France contre 25 ans au Royaume-Uni et 30 ans au Danemark, aux Pays-Bas, en Suède et en Allemagne. En France, l'encours de crédit immobilier a fortement augmenté (+40%) ces dernières années sous la double influence de l'augmentation des prix de la pierre et de la baisse des taux d'intérêt qui incite à recourir à l'emprunt. Les ménages français portent un endettement moyen de 8.133 euros par habitant en 2005, à comparer à 34.409 euros par habitant au Danemark et 24.026 euros au Royaume-Uni.

"Les comportements d'épargne et d'endettement des Français sont-ils devenus anormaux?", mai 2007, Observatoire de l'Epargne Européenne.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :