Les étudiants, dans la rue, protestent toujours contre la réforme des universités

Face à la fermeté du gouvernement, le mouvement des étudiants ne faiblit pas et prend même de l'ampleur avec l'entrée dans le conflit des lycéens. Plusieurs milliers d'entre eux ont manifesté ce jeudi à Paris et en province pour dénoncer la loi sur l'autonomie des universités.

Alors que la grève dans les transports arrive à son terme, la mobilisation des étudiants contre la loi Pécresse sur la réforme des universités ne faiblit pas. Plusieurs milliers d'étudiants et de lycéens ont manifesté ce jeudi dans toute la France, dans le fil de la mobilisation lancée au début du mois.

A Paris, quelques centaines d'étudiants et de lycéens ont commencé à se rassembler en début d'après-midi près de l'université de la Sorbonne et devaient se diriger vers le ministère de l'Enseignement supérieur. A Bordeaux, environ 2.000 étudiants et lycéens ont défilé dans le centre-ville, ils étaient un millier à Rouen et à Rennes, 2.000 à Caen, tandis que d'autres manifestations étudiantes étaient aussi prévues à Lille, Brest, Strasbourg, Le Mans, Toulouse ou Montpellier.

Face à la fermeté du gouvernement, les étudiants durcissent le ton, alors que les lycéens ont fait leur entrée dans le mouvement. Selon le principal syndicat étudiant, l'Unef, environ 44 sites universitaires sont encore bloqués, fermés ou bloqués partiellement, tandis que la Fédération indépendante et démocratique lycéenne (FIDL), la mobilisation lycéenne, qui a débuté plus récemment, "s'amplifie de jour en jour". Une douzaine de lycées de la capitale ont ainsi été fermés par l'administration et une douzaine d'assemblées générales ont eu lieu en province.

Une nouvelle journée de manifestations est également prévue mardi 27 novembre.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.