Freddie Mac et Goldman Sachs font chuter les bancaires

Les valeurs bancaires françaises sont à nouveau dans l'oeil du cyclone. Dégradée par Goldman Sachs, Société Générale est la plus touchée et dévisse de plus de 5% en Bourse de Paris

Les effets de la crise des crédits subprime - ces prêts hypothécaires risqués accordés à des ménages peu solvables - n'en finissent pas de chahuter le secteur bancaire. Les grandes banques françaises ont de nouveau plongé dans le rouge dès l'ouverture ce matin, affectées par les craintes des investisseurs au sujet des agences américaines spécialistes des rachats de créances immobilières, Freddie Mac et Fannie Mae.

Créées par le Congrès américain, ces deux sociétés doivent faciliter l'accès des ménages à la propriété; elles n'octroient pas directement des prêts immobiliers mais les rachètent auprès des banques et sociétés de crédit dans le cadre de leur mission de service public. Elles se voient aujourd'hui rattrapées par la crise du subprime, Freddie Mac ayant dévoilé mardi 3,5 milliards de dollars de provisions.

En début d'après-midi, BNP Paribas chutait de plus de 3% à 68,62 euros tandis que Crédit Agricole SA, le véhicule coté du groupe Crédit Agricole, glissait dans les mêmes proportions à 21,41 euros. Plus affectée encore, l'action Société Générale s'effondrait, quant à elle, de 5,46% à 95,09 euros. Depuis le début de l'année, la banque de La Défense a perdu le quart de sa valeur boursière...

La banque présidée par Daniel Bouton, subit les effets de la dégradation du courtier Goldman Sachs, lequel vient de placer la banque dans sa liste de valeurs à vendre. "Société Générale devrait réaliser de nouvelles dépréciations d'actifs sur ses portefeuilles de dérivés de créances immobilières (CDOs) en cas de nouvelle détérioration du marché subprime, ce qui nous semble probable", écrivent les analystes de Goldman Sachs dans une note de recherche parue ce matin. Pour autant, même si la banque devait passer pour un milliard d'euros de dépréciations dans ses comptes, elle devrait conserver un matelas de fonds propres suffisant, soulignent-ils.

Goldman Sachs lance un grand fonds philanthropique
La grande banque d'affaires américaine prévoit de lever jusqu'à un milliard de dollars pour un fonds philanthropique avec des partenaires mais aussi une participation de Goldman Sachs. Le fonds n'atteindra toutefois pas ce cap du milliard avant quelques années.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.