Nouveaux arrivants de poids au conseil de Siemens

 |   |  196  mots
Siemens annonce ce lundi l'arrivée à son conseil de surveillance de sept nouveaux membres dont le patron d'Allianz, Michael Diekmann et celui du géant du poids lourd MAN, Hakan Samuelsson ainsi que le français Jean-Louis Beffa, président de Saint-Gobain.

Le groupe Siemens n'en finit pas de tirer les leçons de l'affaire de corruption qui le secoue depuis de longs mois, porte sur des sommes énormes (plusieurs centaines de millions d'euros au bas mot) et a entraîné le départ de ses principaux dirigeants.

Siemens annonce ce lundi l'arrivée à son conseil de surveillance de sept nouveaux membres dont le patron d'Allianz, Michael Diekmann et celui du géant du poids lourd MAN, Hakan Samuelsson ainsi que le français Jean-Louis Beffa, président de Saint-Gobain (où il a laissé les rênes opérationnelles à Pierre-André de Chalendar).

Ces nominations qui devront être approuvées le 24 janvier prochain lors de l'assemblée générale des actionnaires de Siemens comprennent également le directeur général du groupe Trumpf Nicola Leibinger-Kammueller, un des directeurs de Siemens Gerd von Bradenstein, le chercheur Peter Gruss et l'ex directeur financier du grand énergéticien E.ON Michael Gaul.

Ces mouvements visent à redonner une nouvelle tête aux instances dirigeants de ce vénérable groupe, âgé de 160 ans, et secoué de toute part par cette affaire de corruption dont le nouveau patron, Peter Loescher essaie de sortir.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :