Randstad rachète Vedior pour 3,5 milliards d'euros

 |   |  198  mots
Les deux groupes néerlandais avaient annoncé vendredi être en pourparlers. Leur mariage doit créer le deuxième acteur mondial du travail temporaire

Les cartes viennent d'être rebattues, dans le secteur du travail temporaire. L'américain Manpower, numéro deux mondial du secteur derrière le suisse Adecco, va perdre sa place, au profit d'un nouvel ensemble composé des néerlandais Randstad et Vedior qui avaient annoncé vendredi être en pourparlers.

Randstad, troisième société de travail temporaire au monde, annonce ce lundi le rachat de Vedior, numéro quatre du secteur, pour 3,5 milliards d'euros à raison de 20,19 euros par titre Vedior. Cela débouchera sur la création d'un groupe fort de 16 milliards d'euros de chiffre d'affaires environ.

Un tel rapprochement permettra à Randstad de profiter de la forte présence de Vedior sur le marché français, ce qui contrebalancera l'essoufflement de sa propre activité sur d'autres marchés. Comme les Pays-Bas, où Randstad réalise un tiers environ de son chiffre d'affaires. Ou l'Allemagne, deuxième marché du groupe : au troisième trimestre 2007, Randstad a vu son bénéfice net chuter de 7,3 %, en raison du ralentissement de ses ventes sur le marché allemand. Autre complémentarité, Vedior est spécialisé sur le placement de cadres, alors que Randstad est plus axé sur le recrutement de "cols bleus."

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :