Axel Springer cède sa participation dans ProSiebenSat.1

 |   |  345  mots
L'éditeur allemand Axel Springer va vendre sa participation de 12% dans la société de télévision ProSiebenSat.1 aux fonds KKR et Permira, pour 509 millions d'euros.

Axel Springer fait une croix sur son projet d'acquisition du groupe de télévision allemand ProSiebenSat.1. L'éditeur allemand (Bild, Die Welt) va céder les 12% qu'il détient dans ProSiebenSat.1 aux fonds d'investissement KKR et Permira. Axel Springer va engranger 509 millions d'euros pour cette cession de 19,40 euros par action. L'opération doit encore être approuvée par la commission allemande de contrôle de la concentration des médias.

L'Américain KKR et le Britannique Permira sont déjà propriétaires de 50,5% de ProSiebenSat.1, part qu'ils ont achetéee pour 3,1 milliards d'euros. Les fonds souhaitent fusionner ProSieben avec SBS Broadcasting Group, le numéro deux de la télévision européenne.

Cette cession intervient alors qu'Axel Springer a récemment annoncé bon nombre d'acquisitions, dans Internet (aufeminin.com) et dans les services postaux en Allemagne (Pin). Axel Springer a acheté à l'été une participation de 65% dans le groupe de services postaux Pin. Mais cet investissement est source de problèmes, le gouvernement allemand ayant décidé en novembre dernier d'introduire un salaire horaire minimum pour les facteurs. Du coup, Pin a annoncé un millier de licenciements pour être en mesure de supporter cette décision.

Axel Springer pourrait également passer une charge pour dépréciation de 600 millions d'euros dans les comptes pour Pin cette année. Une information qui n'a pas été confirmée. Mais, tandis que des rumeurs spéculent sur la fermeture de Pin, le Handelsblatt croit savoir que l'éditeur a décidé de renflouer sa filiale. La vente des titres ProSiebenSat.1 pourrait lui donner raison.

Pour mémoire, Axel Springer a publié un chiffre d'affaires de 1,89 milliard d'euros sur les neuf premiers mois de l'année 2007, en hausse de 8,9% sur un an. Le bénéfice avant intérêts, impôts et amortissements (Ebita) est inchangé à 267,2 millions d'euros. Le chiffre d'affaires publicitaire a progressé pour sa part de 11% à 833 millions d'euros, soutenu par les acquisitions. Axel Springer, qui a publié ces chiffres début novembre, avait alors confirmé que l'Ebita ajusté atteindrait en 2007 les 340 millions d'euros de 2006.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :