La Bourse de Paris termine la séance en nette hausse

Très bonne journée aujourd'hui à la Bourse de Paris. Elle a même dépassé nettement la barre des 5.600 points, grâce à la révision surprise à la hausse de la croissance américaine de la fin de l'année 2006. Ce soir le CAC 40 clôture en nette hausse de 1,36% à 5.628 points. Fait notoire: toutes les valeurs sont dans le vert. C'est Vallourec qui fait et de très loin la course en tête avec une hausse de 5,74% à 195,30 euros.

L'indice phare de la Bourse parisienne a aujourd'hui dépassé nettement la barre des 5.600 points, grâce à la révision à la hausse de la croissance américaine de la fin de l'année 2006. Ce soir le CAC40 clôture en forte augmentation de 1,36% à 5.628 points. Fait notoire : toutes les valeurs de l'indice parisien sont dans le vert.

La spéculation est restée très forte aujourd'hui sur Vallourec. Pour la deuxième journée consécutive, le titre a fait la course en tête du CAC. Il a pris 5,74% à 195,30 euros, après son rebond hier de 5%. Le secteur connaît un important mouvement de consolidation avec le rachat de son homologue américain Lone Star par US Steel pour 2,1 milliards de dollars. De plus, le marché veut vraiment croire à un rachat du fabricant français de tubes pour l'industrie pétrolière par Arcelor Mittal, malgré le démenti hier de ce dernier. Arcelor Mittal clôture lui en hausse de 2,37% à 39,28 euros.

Vallourec a également profité de la hausse des cours du pétrole au-dessus des 64 dollars le baril. Total aussi: le géant pétrolier prend ce soir 1,52% à 52,70 euros.

EADS a repris des couleurs aujourd'hui, en hausse de 4,04% à 23,19 euros. Le marché salue la commande de neuf A320 remportée auprès de la compagnie australienne Qantas. Dans son sillage, l'équipementier aéronautique Zodiac est lui aussi bien orienté, en progression de 2,97 % à 54,11 euros.

La spéculation a repris aujourd'hui sur le groupe de BTP Eiffage, alors que le groupe fait tout pour empêcher son principal actionnaire Sacyr de monter au capital. Le titre s'est envolé de 3,61% à 115 euros, après avoir bondi de plus de 55% depuis le début de l'année. Toujours dans le secteur de la construction, nette hausse également pour Bouygues, de 3,26% à 57,68 euros.

Au sein du SRD, légère hausse pour Altadis. Le titre prend 0,94% à 48,13 euros. Selon le Times, British American Tobacco envisagerait de déposer une offre avec trois fonds sur le cigarettier franco-espagnol. Altadis est déjà convoité par le britannique Imperial Tobacco. Il serait prêt selon El Pais à relever son offre de 45 à 50 euros par action.

Bonduelle affiche ce soir la plus forte baisse du SRD, malgré des résultats semestriels en hausse de 11,4%. Le marché sanctionne la révision à la baisse de son bénéfice opérationnel pour l'ensemble de son exercice, et recule de 5,26% à 86,50 euros.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.