Records pour Sotheby's et Christie's

 |   |  303  mots
La spéculation continue. Après des ventes impressionnistes étonnamment maussades, les experts tablaient sur l'éclatement de la bulle. Les vacations d'art contemporain de New York démentent pour l'heure les pessimistes.

A la fin de la première semaine de novembre, après une première séance chez Christie's considérée comme "juste bonne" (un Matisse a été adjugé 33,6 millions de dollars sur une estimation de 20 millions) la vente aux enchères impressionniste à New York s'était mal passée. Une toile de Gauguin "Te Poi" (le Matin), estimée entre 40 et 60 millions de dollars a été adjugée 39 millions seulement et, plus inquiétant, un "Champs de blé" de Van Gogh, estimé 35 millions n'a pas trouvé acheteur tout comme quelques autres toiles, de Picasso ou de Braque. Fait exceptionnel en ce temps d'achats à tout va, la vacation a réalisé 25% d'invendus (jusqu'alors on dépassait rarement les 15%) et l'action Sotheby's a dévissé de 38% en une seule séance.

Les spécialistes craignaient "l'effet subprime", la chute du dollar et l'éclatement de la bulle spéculative. Au vu des vacations du 14 novembre, après midi et soir toujours à New York, cette fois dédiées à l'art contemporain, il n'en est rien: Christie's annonce un total de 470.502.050 dollars de ventes et Sotheby's 315,9 millions, le montant le plus élevé jamais réalisé pour cette dernière!

Parmi les nombreux records, une toile de Francis Bacon a été adjugé 45,9 millions de dollars, une sculpture de Jeff Koons 23,6 millions, une huile de Rothko 34,2 millions, un portrait de Liz Taylor par Warhol 23,56 millions.
Preuve de la folie tarifaire toujours en cours, plus de 92% des lots ont trouvé preneur dont 60% au dessus des plus hautes estimations. Beaucoup de ces acquéreurs - souvent via des marchands connus - sont à la tête d'une fortune toute nouvelle et trouvent là l'occasion de "faire un coup".

C'est pourquoi les observateurs restent prudents car l'art contemporain est nettement plus sujet aux variations de mode que les autres expressions artistiques.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :